Yémen: seize ONG lancent un appel au président Macron

Yémen: seize ONG lancent un appel au président Macron

Publié le :

Jeudi 06 Septembre 2018 - 11:38

Mise à jour :

Jeudi 06 Septembre 2018 - 11:40
© Mohammed HUWAIS / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Seize ONG humanitaires internationales appellent le président français Emmanuel Macron à condamner explicitement les attaques faisant des victimes civiles au Yémen et lui réitèrent leur demande d'une suspension des livraisons d'armes françaises à l'Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis.

Dans une lettre envoyée mercredi à l’Élysée et disponible depuis jeudi matin sur internet, ces associations exhortent le chef de l’État français "à condamner publiquement et systématiquement toutes les attaques contre les populations civiles yéménites et autres violations du droit international humanitaire par l'ensemble des parties au conflit".

"Nous réitérons notre appel consistant à ce que la France suspende immédiatement les transferts de matériels militaires (...) à l'Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis dès lors qu'ils sont susceptibles d'être utilisés au Yémen pour commettre ou faciliter des violations graves du droit international humanitaire", ajoutent les ONG.

"Parmi vos partenaires européens, l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède et tout récemment l'Espagne ont déjà restreint leurs ventes d'armes aux parties au conflit au Yémen", poursuit la lettre.

"L'inaction de la France à l'égard des violations réitérées du droit international humanitaire au Yémen enverrait un signal désastreux d'indifférence vis à vis des millions de civils yéménites victimes du conflit", conclue-t-elle.

La lettre, signée notamment par Amnesty International France, Human Rights Watch, la Fédération internationale des droits de l'Homme, Médecins du Monde ou Care France, est disponible en particulier sur le site internet de Care-France: www.carefrance.org/actualite/communique-presse-news/2018-09-05,yemen-16-....

Les parties yéménites au conflit sont attendues à Genève à partir de vendredi, pour des discussions de paix sous l'égide de l'ONU.

La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran et qui se sont emparés en 2014 et 2015 de vastes régions du pays, dont la capitale Sanaa. En mars 2015, une coalition sous commandement saoudien est intervenue militairement au Yémen en soutien aux forces progouvernementales. Le conflit a fait quelque 10.000 morts, selon l'ONU.

Un Yéménite marche dans les ruines d'un bâtiment après un raid aérien, à Sanaa le 5 septembre 2018

Commentaires

-