Corbière (LFI) qualifie Braun-Pivet (LREM) de "Benalla de l'Assemblée"

Corbière (LFI) qualifie Braun-Pivet (LREM) de "Benalla de l'Assemblée"

Publié le :

Vendredi 27 Juillet 2018 - 11:50

Mise à jour :

Vendredi 27 Juillet 2018 - 11:52
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Le député LFI Alexis Corbière a qualifié vendredi de "Benalla de l'Assemblée nationale" la corapporteur LREM de la commission d'enquête sur cette affaire, Yaël Braun-Pivet, jugeant qu'elle "protège le président".

Alexandre Benalla "voulait réorganiser les services de sécurité du président pour les avoir à sa main, moi l'Etat Macron, je n’en veux pas", a déclaré M. Corbière sur BFMTV.

"La présidente de la commission (des Lois, dotée des prérogatives d'une commission d'enquête sur l'affaire Benalla), Yaël Braun-Pivet, c’est la Benalla de l’Assemblée nationale", a-t-il lancé. "Elle protège le président et elle dit maintenant +on arrête, c’est fini, on ne peut plus auditionner+".

L'autre corapporteur LR de la commission d'enquête, Guillaume Larrivé, s'est dit jeudi "contraint de suspendre sa participation à ce qui n'est devenu hélas qu'une parodie", entraînant derrière lui le reste de l'opposition. La majorité avait refusé d'accéder à la liste d'auditions demandée par M. Larrivé, notamment "toute la chaîne hiérarchique" de l'Elysée, jusqu'au secrétaire général Alexis Kohler, et du ministère de l'Intérieur.

"Nous ne sommes aux ordres de personne", avait alors répondu Mme Braun-Pivet, rappelant que la commission n'aurait pu se créer sans l'accord de la majorité.

"Il faut que ces gens-là, je parle de mes collègues deputés d'En Marche, s'aperçoivent que le Parlement, ce n'est pas une réunion d'En Marche, ce n'est pas eux qui décident de tout", a insisté M. Corbière. "C'est l'Etat Macron, ils ne supportent pas les oppositions".

"Ne laissez pas les pouvoirs sur un seul homme qui ne rend pas de comptes aux peuples", a-t-il exhorté, défendant l'idée d'une VIe République promue par le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Alexis Corbière à l'Assemblée nationale à Paris le 25 juillet 2018

Commentaires

-