Dépenses publiques: l'Etat "fera plus d'effort" que les collectivités, affirme Darmanin

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Dépenses publiques: l'Etat "fera plus d'effort" que les collectivités, affirme Darmanin

Publié le 07/07/2018 à 16:03 - Mise à jour à 16:10
© GERARD JULIEN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Bourg

-A +A

"L'Etat fera deux fois plus d'effort" que les collectivités en matière de limitation de la dépense publique, a affirmé samedi en Gironde le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, venu défendre les contrats financiers signés par 70% des grandes collectivités avec l'Etat.

"L'Etat fera plus" que les collectivités, a affirmé M. Darmanin à l'issue d'une rencontre avec des élus locaux girondins, à Bourg-sur-Gironde, région viticole à une trentaine de kilomètres au nord de Bordeaux.

"L'année dernière sous le gouvernement de M. Hollande nous étions à 1,7% d'augmentation de la dépense publique, cette année nous sommes en train d'exécuter les budgets 2018 à 0,8% d'augmentation et l'année prochaine (...) ce sera en dessous de 0,8%", a déclaré le ministre.

"C'est-à-dire que l'Etat fera deux fois plus d'effort que les collectivités locales", a-t-il insisté.

70% des 322 collectivités concernées - celles qui ont plus de 60 millions d'euros de budget de fonctionnement - ont signé avec l'Etat un contrat financier dans lequel elles s'engagent à limiter à 1,2% la hausse de leurs dépenses de fonctionnement, a précisé le ministre.

"C'est une réussite de la part du Premier ministre d'avoir proposé cette contractualisation avec les grandes collectivités, surtout qu'elle a permis de ne pas baisser les dotations aux collectivités rurales", a estimé M. Darmanin.

Le dispositif de contractualisation sur trois ans concerne les plus grosses collectivités de France, régions, départements, grandes communes et intercommunalités, qui avaient jusqu'au 30 juin pour s'engager avec l'Etat, dont l'objectif est de réaliser 13 milliards d'économie durant le quinquennat.

Trois grandes associations d'élus locaux - Régions de France, ADF (départements), AMF (maires de France)- ont pris position contre le dispositif qui va, selon elles, à l'encontre du principe de libre administration des collectivités.

Auteur(s): Par AFP - Bourg


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"L'Etat fera deux fois plus d'effort" que les collectivités en matière de limitation de la dépense publique, a affirmé samedi en Gironde le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-