Essonne: l'élection du successeur de Valls fixée aux 18 et 25 novembre

Essonne: l'élection du successeur de Valls fixée aux 18 et 25 novembre

Publié le :

Samedi 06 Octobre 2018 - 09:10

Mise à jour :

Samedi 06 Octobre 2018 - 17:48
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

L'élection législative partielle qui désignera le successeur de Manuel Valls dans l'Essonne aura lieu les 18 et 25 novembre, selon un décret publié samedi au Journal officiel, après la démission du député pour se présenter aux municipales à Barcelone.

"L'Assemblée nationale a pris acte, au cours de sa première séance du mercredi 3 octobre 2018, de la démission de M. Manuel Valls, député de la première circonscription de l'Essonne", indique le texte.

Le texte "convoque ainsi les électeurs le dimanche 18 novembre 2018 en vue de pourvoir au siège vacant de cette circonscription" et précise que "le second tour de scrutin aura lieu le 25 novembre 2018 s'il y a lieu d'y procéder".

L'ancien Premier ministre, qui a officialisé le 25 septembre sa candidature aux municipales à Barcelone, avait remis le 2 octobre sa lettre de démission au président de l'Assemblée Richard Ferrand.

Manuel Valls avait été élu sur le fil en juin 2017. Il avait alors obtenu 50,30% des voix, contre 49,70% pour son adversaire de La France Insoumise, Farida Amrani. Cette dernière a assuré à l'AFP qu'elle comptait se présenter de nouveau. Selon elle, des pourparlers sont en cours avec d'autres formations de gauche (PCF, Génération-s) pour présenter une candidature commune.

Au PS, où circule le nom de Jérôme Guedj, on assure aussi que des pourparlers sont en cours pour présenter une candidature commune avec EELV, Génération-s et le PCF. Les noms de Michel Nouaille (PCF) et Jacques Picard (EELV) sont également cités.

Du côté de LREM on indique que le candidat n'a pas été choisi mais que l'"objectif clair" est de faire barrage à LFI. Le maire d'Evry Francis Chouat (ex-PS) est pressenti pour se présenter sous la bannière La République en marche.

"Je ferai connaître ma position d'ici mardi soir au plus tard", a-t-il assuré samedi à l'AFP.

Manuel Valls, autrefois figure du Parti socialiste, s'était présenté sous l'étiquette divers gauche dans cette circonscription. Il avait ensuite rejoint le groupe de La République en Marche à l'Assemblée nationale.

Le député de l'Essonne Manuel Valls à l'Assemblée nationale, le 2 octobre 2018


Commentaires

-