Européennes: "un vote en faveur d'une liste socialiste est une voix perdue pour la gauche", selon Hamon

Européennes: "un vote en faveur d'une liste socialiste est une voix perdue pour la gauche", selon Hamon

Publié le :

Vendredi 15 Mars 2019 - 08:26

Mise à jour :

Vendredi 15 Mars 2019 - 09:36
© Eric Feferberg / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Benoît Hamon, fondateur de Génération.s, a estimé vendredi qu'"un vote en faveur d'une liste socialiste est une voix perdue pour la gauche" lors des élections européennes en mai, alors que l'essayiste Raphaël Gluksmann a confirmé sa candidature à la tête d'une liste de rassemblement de la gauche.

"Aujourd'hui, je pense qu'un vote en faveur d'une liste socialiste est une voix perdue pour la gauche", a déclaré Benoît Hamon sur RTL, tout en précisant que "ce qu'il en reste du PS, ce sont les dirigeants qui ont soutenu la candidature de Manuel Valls aux primaires contre (lui)".

L'essayiste Raphaël Glucksmann a confirmé vendredi sur France Inter sa candidature aux européennes, à la tête d'une liste de rassemblement de la gauche qui devrait recevoir samedi le soutien du PS.

Yannick Jadot, la tête de liste EELV pour les européennes, a confirmé sur Cnews être aussi contre une alliance, précisant que son "seul sujet c'est de sauver l'Europe pour sauver le climat" avec comme "seule feuille de route le rapport du Giec". "Le candidat européen des socialistes est pour le glyphosate, le dumping fiscal et pour les accords de libre-échange", a-t-il lancé.

"Aujourd'hui le parti socialiste européen prône l'alliance avec Emmanuel Macron", a de son côté accusé M. Hamon. "Dans les faits, si vous voulez être de gauche et écologiste, si votre voix se porte pour une liste socialiste, ce sera une voix en faveur d'une coalition avec Emmanuel Macron, autant voter pour Mme Loiseau", a-t-il poursuivi.

Jeudi soir, la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau s'est dite "prête" à être tête de liste de la majorité présidentielle aux élections européennes, lors d'un débat face à Marine Le Pen sur France 2. Une candidature "bizarre" selon M. Hamon.

Alors que la liste Génération.s est créditée de 2,5% d'intentions de vote (+0,5 point) selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé jeudi, M. Hamon a jugé que "ce n'est pas le vote chantage qui jouera", tout en indiquant qu'il souhaitait "un rassemblent au Parlement européen" avec les écologistes.

Benoît Hamon le 6 décembre 2018 à Paris

Commentaires

-