"Gilets jaunes": Marine Le Pen salue "un très grand succès"

"Gilets jaunes": Marine Le Pen salue "un très grand succès"

Publié le :

Dimanche 18 Novembre 2018 - 12:40

Mise à jour :

Dimanche 18 Novembre 2018 - 13:04
© NIKOLAY DOYCHINOV / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

La mobilisation des "gilets jaunes" contre la hausse des taxes sur le carburant en France a été "un très grand succès", a estimé dimanche la dirigeante du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen, appelant le gouvernement à des "prises de décisions rapides".

"C'est un très grand succès même si le ministre de l'Intérieur cherche à minimiser cette manifestation", a affirmé Mme Le Pen, invitée du "Grand Jury" RTL-Le Figaro-LCI.

"Cette manifestation, cette inquiétude, cette colère exprimée par les Français devrait être entendue par le gouvernement et analysée par le gouvernement", a affirmé la dirigeante d'extrême-droite, appelant l'exécutif à "un peu de modestie et surtout à des prises de décisions politiques rapides".

Appelle-t-elle les manifestants à poursuivre le mouvement? "J'encourage le gouvernement à dire qu'il a entendu le message et donner les décisions qui vont ramener la paix. Et pour l'instant je n'entends rien", a-t-elle affirmé, dénonçant "le mépris" du gouvernement qui maintient son projet d'augmenter la taxe carbone au 1er janvier.

Concernant cette hausse correspondant à plusieurs centimes du litre sur l'essence et le gazole, "je demande que tout cela s'arrête, étant entendu que depuis huit ans la fiscalité a augmenté de 40% sur l'essence et de près de 50% sur le gazole, c'est insupportable".

Quant aux incidents qui ont émaillé la journée de samedi, avec un bilan d'un mort et plus de 400 blessés, "il peut arriver qu'il y ait des accidents et tout le monde le regrette".

"L'immense majorité de ceux qui ont manifesté l'ont fait de manière pacifique, sans rien casser, sans rien brûler. Rien que cela est déjà assez exceptionnel", a plaidé Mme Le Pen.

Si elle s'est refusée à rendre le gouvernement responsable des incidents, la dirigeante du RN l'a toutefois accusé de tendre un "piège", de ne "parler (que) des blessés", pour ne pas parler du fond.

Marine Le Pen à Sofia en Bulgarie le 16 novembre 2018


Commentaires

-