Jean-Marie Le Pen doit publier le 2e tome de ses mémoires le 15 septembre

Jean-Marie Le Pen doit publier le 2e tome de ses mémoires le 15 septembre

Publié le :

Jeudi 10 Janvier 2019 - 18:17

Mise à jour :

Jeudi 10 Janvier 2019 - 21:10
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Par AFP - Saint-Cloud

-A +A

Le deuxième tome des mémoires de Jean-Marie Le Pen, qui couvre la période de 1972 à 2019, devrait paraître le 15 septembre, a annoncé l'AFP l'ancien président du Front national, qui souhaite ne pas "interférer dans la campagne des élections européennes" de sa fille Marine Le Pen.

Le deuxième tome, qui doit s'intituler "Tribun du peuple", comptera plus de 600 pages et sera publié aux mêmes éditions Muller que le premier, "Fils de la nation", tiré à 100.000 exemplaires.

"Il paraîtra le 15 septembre", a déclaré mercredi le cofondateur du Front national, devenu Rassemblement national (RN), qui a dit en être au stade de "la relecture", lors d'un entretien à l'AFP dans sa propriété de Montretout à Saint-Cloud, dans la banlieue ouest de Paris.

"Le deuxième tome sera peut-être plus polémique" que le premier, "j'y ai sans doute quelques jugements qui porteront à contestation", a promis M. Le Pen, qui a présidé le FN près de 40 ans avant de passer le flambeau à sa fille en 2011. Il en a été exclu en 2015, après des propos polémiques sur la Shoah, à l'origine d'une longue bataille judiciaire entre le père et la fille.

Le premier tome, qui couvre la période de sa naissance en 1928 jusqu'à la création du FN en 1972, était paru en mars 2018, soit quelques jours avant le congrès du parti, qui avait déchu M. Le Pen de la présidence d'honneur du mouvement.

M. Le Pen, qui est toujours eurodéputé mais ne figurera pas sur la liste du RN aux européennes comme il le souhaitait, a déploré que Marine Le Pen "préfère (l'ancien ministre LR) Thierry Mariani", qui sera sur la liste. "Le Rassemblement devrait d'abord rassembler les siens avant de rassembler les autres", a-t-il commenté.

"Si Marine Le Pen avait souhaité que je sois sur sa liste, j'étais prêt à assumer le rôle de doyen du Parlement européen. Un peu comme Molière qui souhaitait mourir sur les planches", a ajouté l'élu, âgé de 90 ans, et qui a été hospitalisé à plusieurs reprises l'an dernier.

Quant à la tête de liste confiée au jeune porte-parole Jordan Bardella, c'est "très rare qu'on ait fait ses preuves à 23 ans", commente l'ex-président du FN qui aurait préféré une liste où "on équilibre à la fois les jeunes, les anciens, pour qu'à l'ardeur supposée de la jeunesse corresponde le poids de l'expérience".

Jean-Marie Le Pen lors d'une interview chez lui à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), le 9 janvier 2019


Commentaires

-