Le RN se serre la ceinture pour sa rentrée politique

Le RN se serre la ceinture pour sa rentrée politique

Publié le :

Mardi 28 Août 2018 - 18:44

Mise à jour :

Mardi 28 Août 2018 - 18:50
©DR
PARTAGER :

Par AFP - Paris

-A +A

Le Rassemblement national (RN, ex FN) n'organisera pas d'université d'été pour sa rentrée politique en raison de ses difficultés financières liées à l'affaire des emplois présumés fictifs au Parlement européen, a-t-on appris mardi auprès du parti.

Sa présidente Marine Le Pen prononcera un simple discours de rentrée à Fréjus, dans le Var, le 16 septembre, au lendemain d'une journée de formation des élus.

Mais "on ne pourra pas" faire venir les adhérents désireux de l'entendre, qui devront "payer leur déplacement", a précisé à l'AFP Philippe Olivier, conseiller de Marine Le Pen.

Fréjus, avec 53.000 habitants, est la plus grande ville dirigée par le RN. Son maire David Rachline est l'ancien directeur de campagne de Marine Le Pen.

La dirigeante du RN avait l'habitude depuis 2012 de faire sa rentrée à Brachay, un village de Haute-Marne qui a voté à 90% pour elle au second tour de la présidentielle. Mais son maire Gérard Marchand a rejoint le parti des Patriotes fondé il y a un an par son ancien bras droit Florian Philippot.

Les juges financiers parisiens ont saisi deux millions d'euros d'aide publique au RN, craignant que le parti n'utilise cet argent pour rembourser des dettes sans pouvoir payer d'éventuels dommages dans l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen.

Le RN, qui a formé un recours contre cette décision qualifiée d'"assassinat politique", saura le 26 septembre si la justice confirme ou non la saisie.

Il a aussi lancé un appel aux dons qui lui a rapporté à ce jour quelque 650.000 euros.

"Mais ce n'est pas parce qu'on a des difficultés financières qu'on ne sera pas très actif, notamment sur la question migratoire", a souligné M. Olivier.

Marine Le Pen se rendra le 7 septembre à la foire agricole de Châlon-en-Champagne avant de participer à des "fêtes du drapeau", notamment à Mantes-la-Ville (Yvelines) le 23 septembre et à Cublac (Corrèze) le 13 octobre, qui font écho aux populaires fêtes BBR (bleu-blanc-rouge) organisées par son père Jean-Marie Le Pen jusqu'en 2006. Sa nièce Marion Maréchal avait relancé une fête similaire en juillet 2016.

Municipale 2014


Commentaires

-