Marine Le Pen juge que Macron n'aurait pas dû aller accueillir les otages

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Marine Le Pen juge que Macron n'aurait pas dû aller accueillir les otages

Publié le 12/05/2019 à 14:11 - Mise à jour à 14:16
© Dimitar DILKOFF / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Emmanuel Macron n'aurait pas dû aller lui-même accueillir samedi "comme des héros" les ex-otages français libérés au Burkina Faso, a jugé dimanche la cheffe du RN Marine Le Pen.

"Le président de la République n'avait pas à les accueilllir un peu comme des héros", a-t-elle déclaré sur BFMTV en évoquant une "inconscience" des otages: "Je pense que l'intégralité des hommages auraient dû être réservés à ces deux miltaires d'élite qui ont donné leur vie."

Les deux otages français libérés par les forces spéciales françaises dans le nord du Burkina Faso au prix de la mort de deux militaires ont été accueillis samedi par le président Emmanuel Macron, au cours d'une brève cérémonie à la base aérienne de Villacoublay, près de Paris.

Selon Marine Le Pen, le chef de l'Etat "transforme tout en malaise": "A chaque fois qu'il effectue un acte, il y a un sentiment de malaise derrière, parce qu'il n'est pas en connexion avec le peuple français".

Invitée à commenter l'essouflement de la mobilisation des "gilets jaunes", elle a affirmé que ceux-ci attendaient "l'acte 26 mai", c'est-à-dire la date des élections européennes, pour marquer leur opposition au gouvernement.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Le président de la République n'avait pas à les accueillir un peu comme des héros", a déclaré Marine Le Pen.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-