Amérique latine: l'extrême pauvreté progresse à nouveau

Amérique latine: l'extrême pauvreté progresse à nouveau

Publié le :

Mardi 15 Janvier 2019 - 22:20

Mise à jour :

Mardi 15 Janvier 2019 - 23:04
© Pedro PARDO / AFP/Archives
PARTAGER :

Par Paulina ABRAMOVICH - Santiago du Chili (AFP)

-A +A

L'extrême pauvreté a connu une recrudescence en 2017 en Amérique latine, touchant plus de 10% de la population, taux le plus élevé depuis neuf ans, selon un rapport publié mardi par la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (Cepalc).

"La proportion de personnes en situation d'extrême pauvreté continue d'augmenter, poursuivant la tendance observée en 2015", a indiqué la commission régionale lors de la présentation de son rapport annuel "Panorama social de l'Amérique latine".

L'extrême pauvreté touchait 10,2% en 2017 (contre 9,9% en 2016) soit 62 millions de personnes. Le taux de pauvreté restait stable, touchant 30,2% de la population, soit 184 millions de personnes.

"Alors que la région a fait d'importants progrès entre la décennie passée et le milieu de l'actuelle, depuis 2015 des reculs ont été enregistrés, en particulier en matière d'extrême pauvreté", a souligné Alicia Barcenas, secrétaire exécutive de la Cepalc, lors d'une conférence de presse.

Selon les prévisions de la Cepalc, un organisme des Nations Unies qui a son siège à Santiago, la pauvreté devrait légèrement baisser en 2018, touchant 29,6% de la population, soit 182 millions de personnes, alors que l'extrême pauvreté restera stable à 10,2%.

La Cepalc considère que les personnes en situation d'"extrême pauvreté" sont celles qui n'ont pas les moyens de s'acheter les aliments de base.

Le rapport de l'organisme onusien souligne toutefois une réduction des inégalités en Amérique latine depuis le début des années 2000, en raison notamment du rôle "important" des systèmes de protection sociale ces dernières années pour contenir les inégalités dans la redistribution des richesses.

Cependant "l'Amérique latine et les Caraïbes restent la région la plus inégalitaire au monde, avec des niveaux de pauvreté toujours significatifs, et d'importantes franges de la population qui, si elles se sont hissées au-dessus des niveaux de pauvreté et d'extrême pauvreté, restent vulnérables aux variations économiques", selon le rapport.

Un migrant dans un refuge à Tijuana, le 29 novembre 2018 au Mexique

Commentaires

-