Aux grandes femmes, la ville de New York se veut reconnaissante

Aux grandes femmes, la ville de New York se veut reconnaissante

Publié le :

Vendredi 30 Novembre 2018 - 17:28

Mise à jour :

Vendredi 30 Novembre 2018 - 18:02
© Don EMMERT / AFP
PARTAGER :

Par AFP - New York

-A +A

Fini les statues honorant essentiellement des hommes blancs: la ville de New York se veut exemplaire dans la reconnaissance des femmes dans l'espace public, et va commander une statue de la première femme noire élue au Congrès américain pour amorcer un rééquilibrage.

La mairie démocrate de la première ville américaine a indiqué vendredi avoir choisi Shirley Chisholm, née en 1924 à Brooklyn et première femme noire élue au Congrès (à la Chambre des représentants) en 1968, pour incarner sa volonté d'en finir avec des siècles d'inégalité des sexes dans la vie publique.

Cette fille d'un ouvrier de Guyane et d'une couturière de la Barbade, décédée en 2005 après avoir brigué sans succès l'investiture démocrate en 1972, a été "une meneuse et une militante", "ouvrant la voie à des milliers de femmes attirées par des mandats publics", a fait valoir Chirlane McCray, femme du maire Bill de Blasio, elle-même noire et militante.

"Elle est exactement le genre de femmes dont la contribution doit être honorée dans l'espace public", a-t-elle ajouté.

Dans la foulée des violences néo-nazies de Charlottesville, à l'été 2017, un débat autour des symboles de racisme dans l'espace urbain avait agité les Etats-Unis.

La mairie de New York avait annoncé qu'elle réexaminerait tous les monuments interprétables comme des "signes de haine" - les statues de Christophe Colomb notamment étaient sur la sellette - et d'en ajouter d'autres, notamment de femmes et de personnalités issues de minorités, pour une meilleure représentativité.

L'artiste qui réalisera le monument devrait être sélectionné en 2019, et la statue érigée - à l'entrée de Prospect Park, le grand parc de Brooklyn - d'ici fin 2020.

Dans les grandes métropoles, le nombre de statues honorant des femmes est très inférieur à celles consacrées aux hommes.

New York ne fait pas exception: parmi les rares statues féminines figurent celles de l'écrivain Gertrude Stein et d'Eleanor Roosevelt, femme du président Franklin Roosevelt.

Dans ce contexte, l'installation en mars 2017, face à la statue du taureau de Wall Street, d'une figure en bronze d'une "Fillette intrépide" (Fearless Girl"), pour dénoncer le manque de femmes dans la finance mondiale, avait remporté un grand succès.

Cette statue représentant une fillette aux yeux d'acier, mains sur les hanches et queue de cheval au vent, est vite devenue une attraction.

Elle a été retirée cette semaine de son emplacement initial, inadapté aux hordes de touristes qui l'entourent fréquemment, mais doit être réinstallée avant fin décembre face au New York Stock Exchange, la Bourse de New York.

L'île de Manhattan à New York le 4 septembre 2018


Commentaires

-