Ile-de-France: encore des trains perturbés par les travaux

Ile-de-France: encore des trains perturbés par les travaux

Publié le :

Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:28

Mise à jour :

Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:30
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Par AFP

-A +A

Les usagers des trains et RER franciliens devront prendre leur mal en patience: les travaux qui ont perturbé le trafic vont s'intensifier, mais Ile-de-France Mobilités (l'ex Stif, syndicat des transports d'Ile de France) et la SNCF promettent d'en limiter les conséquences.

Alors que le réseau ferré de la région parisienne est vétuste et saturé, des travaux de régénération "de grande ampleur" y sont menés, auxquels viennent s'ajouter le prolongement du RER E (Eole) vers l'ouest, et la construction du futur métro en rocade, le Grand Paris Express.

Ainsi, si la régularité s'est améliorée sur les lignes de métro, bus, tram, ainsi que sur les lignes J, K, L et U du Transilien, elle s'est dégradée sur le RER et les autres lignes de train.

Auparavant, les "problèmes de ponctualité et de régularité étaient liés à la vétusté du réseau", désormais, "il y a encore des problèmes de vétusté (...) auxquels s'ajoute, et ça c'est le fait nouveau, la question des travaux", a souligné la présidente (LR) de la région et d'IDF Mobilités, Valérie Pécresse, lors d'une conférence de presse.

Le RER A a notamment été interrompu pendant trois jours lorsqu'un forage de reconnaissance sur le chantier Eole à la porte Maillot à Paris a percé accidentellement un tunnel, le 30 octobre, provoquant une irruption d'eau boueuse sur les voies.

En cause, selon un rapport d'experts, des "erreurs" commises par les entreprises en charge des travaux. Un accident "purement inacceptable", a dénoncé Valérie Pécresse, qui a demandé que les voyageurs soient indemnisés.

- "Ca n'est que le début" -

La situation ne devrait pas s'améliorer, selon Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien, qui avertit d'une ampleur "absolument considérable" en termes de chantiers sur les lignes en Ile-de-France sur la période 2018-2023, qui "montre que ce qu'on a vécu là, ça n'est que le début".

Il faut, souligne-t-il, "prendre en compte les retours d'expérience", afin de limiter les perturbations liées à ces "travaux (qui) sont indispensables".

Même tonalité à la région: "il ne faut surtout pas mettre le frein sur ces chantiers. Mais en même temps, comme nous allons demander aux voyageurs d'accepter des perturbations liées à ces chantiers, il faut aussi que ces chantiers se passent de façon absolument exemplaire", a lancé Mme Pécresse.

"Il faut qu'on coordonne toutes nos actions, qu'on mette en place des systèmes qui garantissent qu'on ait le moins de perturbations possibles", a-t-elle encore souligné, évoquant des moyens de substitution capables de répondre à toute la demande, et des heures de pointes sanctuarisées. "Ce que veulent les usagers, c'est la prévisibilité", selon elle.

L'information aux voyageurs devrait aussi évoluer, puisque les réseaux sociaux et notamment Twitter, rendent souvent obsolètes les éléments fournis par les opérateurs. Quand les informations ne sont pas contradictoires.

Les agents SNCF sont donc incités à utiliser ces réseaux.

"Alors évidemment, on n'aura pas une information qui aura été revue et corrigée au mot près trois fois avant qu'elle soit diffusée", a ironisé Alain Krakovitch, qui y voit toutefois "la seule manière (pour) que les voyageurs aient une information donnée par des gens qui sont des professionnels et sont sur place (...), mais avec une rapidité qui n'a plus rien à voir avec nos systèmes classiques".

Quant aux autobus qui circulent dans Paris, la RATP a vu leur vitesse commerciale baisser de 4% depuis 2014, et compte bien mettre fin au stationnement ou à la circulation non-autorisée dans les voies dédiées. L'opérateur a donc proposé au Préfet de police et à la maire de paris, Anne Hidalgo, "de participer aux actions de vidéo-verbalisation", a expliqué sa PDG, Catherine Guillouard.

Le trafic du RER A, la ligne ferroviaire la plus fréquentée d'Europe, est perturbé régulièrement ces dernières semaines.


Commentaires

-