La fausse héritière Anna Sorokin condamnée à 4 ans de prison minimum à New York

La fausse héritière Anna Sorokin condamnée à 4 ans de prison minimum à New York

Publié le :

Jeudi 09 Mai 2019 - 21:35

Mise à jour :

Jeudi 09 Mai 2019 - 21:38
© TIMOTHY A. CLARY / AFP
PARTAGER :

Par AFP - New York

-A +A

La fausse héritière germano-russe Anna Sorokin, jugée coupable fin avril d'avoir volé des dizaines de milliers de dollars à des banques, des hôtels et des amis, a été condamnée jeudi à une peine de prison de quatre ans minimum à New York.

La juge Diane Kiesel lui a infligé une peine de "4 à 12 ans", devant une salle bondée au tribunal d'Etat de New York, a indiqué une porte-parole du procureur de Manhattan.

Au terme d'un mois de procès, un jury avait estimé que la jeune femme de 28 ans était coupable de huit des dix chefs d'accusation retenus contre elle, pour vol aggravé et vol de services.

Grâce à d'habiles mensonges et un aplomb étonnant, la jeune femme, qui se présentait comme une héritière allemande avec une fortune de plus de 60 millions de dollars, avait obtenu des dizaines de milliers de dollars de prêts de plusieurs banques.

De novembre 2016 à août 2017, sous le nom d'Anna Delvey, elle a réussi à donner suffisamment le change pour vivre des mois dans des hôtels de luxe de Manhattan et voyager en jets privés, sans jamais payer la note, selon les procureurs new-yorkais, qui ont estimé qu'elle avait volé au total 275.000 dollars.

Fille d'un chauffeur routier russe ayant émigré en Allemagne lorsqu'elle avait 16 ans, la jeune femme aux longs cheveux châtains avait même essayé d'obtenir un prêt de 22 millions de dollars pour lancer un club privé à Manhattan, usant de documents falsifiés à l'appui de sa demande.

Elle avait finalement été arrêtée le 25 octobre 2017 et incarcérée dans la tristement célèbre prison de Rikers Island, inculpée de 10 chefs d'accusation pour fraude et vol.

Elle avait assuré n'avoir jamais voulu commettre de crime. Son avocat, Todd Spodek, l'avait comparé au chanteur Frank Sinatra à ses débuts, faisant valoir qu'elle cherchait simplement à gagner du temps et à se "créer des opportunités".

Anna Sorokin après le prononcé de sa peine de quatre ans de prison au minimum, le 9 mai 2019 à New York


Commentaires

-