Petite enfance: des programmes éducatifs coordonnés dès la crèche

Petite enfance: des programmes éducatifs coordonnés dès la crèche

Publié le 21/06/2017 à 13:39 - Mise à jour à 13:45
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Placer les crèches et écoles maternelles sous une même autorité et avoir des programmes éducatifs coordonnés dès l'âge de un an, améliorent la qualité de l'accueil des jeunes enfants et peuvent réduire les inégalités, estime un rapport de l'OCDE publié mercredi.

Les services d'éducation et d'accueil des jeunes enfants (crèches et écoles maternelles) peuvent améliorer les capacités cognitives, les compétences socio-émotionnelles et les acquis de l'apprentissage des enfants, et notamment de ceux issus de milieux défavorisés, souligne l'OCDE dans ce rapport.

Ces structures peuvent ainsi contribuer à davantage d'équité dans les acquis et à une amélioration de la mobilité sociale.

En 2013, les dépenses destinées à l'accueil et l'éducation des jeunes enfants correspondaient à 0,8% du PIB en moyenne dans les pays de l'OCDE.

L'accès aux structures d'accueil est en augmentation dans tous les pays. En moyenne, près d'un tiers des enfants de moins de trois ans étaient inscrits dans un mode de garde formel en 2014. Ce pourcentage varie de moins de 10% des enfants en République tchèque, en Slovaquie et au Mexique, à plus de 50% en France, Belgique, Norvège, Luxembourg, Pays-Bas, Islande et Danemark (en tête avec plus de 60%).

70% en moyenne des enfants de 3 ans sont inscrits à l'école maternelle: plus de 95% en France, Belgique, Islande ou Espagne; moins de 20% en Australie, Turquie, Suisse et Grèce.

Plus de la moitié des pays de l'OCDE disposent d'un système intégré en matière d'autorité de tutelle (souvent le ministère de l’Éducation) et de programmes éducatifs (Australie, Autriche, Chili, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Nouvelle-Zélande, Suède, Angleterre ...).

D'autres, comme La Belgique, La France, Le Mexique, le Portugal ou les États-Unis, ont deux systèmes distincts, les crèches étant en général placées sous l'autorité du ministère des Affaires sociales, et les écoles maternelles dépendant du ministère de l’Éducation.

En France par exemple, les gestionnaires de crèches, où travaillent des éducateurs de jeunes enfants, se fixent des objectifs pédagogiques, mais ceux-ci ne s'inscrivent pas dans un cadre national.

"Les systèmes intégrés, qui sont sous le contrôle d'un seul ministère ou qui ont des programmes éducatifs qui commencent à l'âge de un an jusqu'à l'entrée dans le primaire, sont des systèmes d'éducation qui en général réussissent mieux", a commenté lors d'une conférence de presse Éric Charbonnier, l'un des auteurs du rapport.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.

Soutenez FranceSoir dès 1€ >



PARTAGER CET ARTICLE :


Enfants de l'école maternelle publique Merlin à Paris le jour de la rentrée des classes, le 1er septembre 2015.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-