Cyclisme

Tour de France 2018: Chris Froome le favori et ses 9 outsiders (diaporama)

Le Tour de France 2018 se déroule du 7 au 29 juillet. - ©Tejvan Pettinger/Flickr

Départ le samedi 7 juillet de Noirmoutier-en-l'Île, arrivée le dimanche 29 juillet sur les Champs-Elysées à Paris: c'est parti pour le Tour de France, dont le Britannique Chris Froome est une nouvelle fois le favori. "FranceSoir" vous présente ses principaux rivaux.

Le 105e Tour de France cycliste (7/29 juillet) aura un grand favori, Christopher Froome, et quelques outsiders susceptibles de contester sa suprématie. FranceSoir vous les présente:

> Chris Froome (Grande-Bretagne, Sky, 33 ans). Le Britannique a déjà gagné quatre fois la Grande Boucle (2013, 2015, 2016, 2017) mais a failli ne pas être au départ cette année à cause d'une enquête traînant en longueur suite à un contrôle anormal au salbutamol, un produit anti-asthme, lors de sa victoire dans le Tour d'Espagne 2017. Blanchi récemment par l'Union cycliste international, il sera finalement et une nouvelle fois le favori de ce Tour 2018, deux mois après avoir gagné le Tour d'Italie. Il est non seulement excellent dans les étapes de montagne et dans les épreuves contre la montre, mais est entouré de la meilleure équipe.

> Geraint Thomas (Grande-Bretagne, Sky, 32 ans). C'est le bras droit de Chris Froome au sein de l'équipe Sky et, s'il arrivait une défaillance au leader, c'est lui qui pourrait prendre le relais. Excellent rouleur (il est double champion olympique et triple champion du monde de poursuite par équipes sur piste), il a gagné la première étape contre la montre du Tour de France l'an dernier et a porté le maillot jaune pendant quatre jours avant d'abandonner dans la 9e étape après une chute. Cette année il est en grande forme puisqu'il vient de remporter le Critérium du Dauphiné le 10 juin.

> Romain Bardet (France, AG2R La Mondiale, 27 ans). Depuis cinq ans, c'est lui le meilleur espoir de première victoire finale française depuis celle de Bernard Hinault en 1985. Premier Français du Tour en 2013 (à la 15e place), 2e en 2016, 3e l'an dernier, il est à nouveau attendu comme principal rival de Froome grâce notamment à ses qualités de grimpeur. Cette année il est en forme: 9e de la Flèche Wallonne, 3e de Liège-Bastogne-Liège et récemment 3e du Critérium du Dauphiné.

> Tom Dumoulin (Pays-Bas, Sunweb, 27 ans). Le Néerlandais est un spécialiste du contre-la-montre mais est capable de bien figurer en montagne, comme ce fut le cas cette année au Tour d'Italie où il a terminé 2e derrière Froome, un Tour qu'il avait remporté l'an dernier. Au Tour de France il est moins heureux (deux victoires d'étape en 2016) et sera privé cette année de son bras droit au sein de son équipe Sunweb, son compatriote Wilco Kelderman, forfait à cause d'une blessure à l'épaule.

> Vincenzo Nibali (Italie, Bahrain-Meida, 33 ans). L'Italien a remporté Milan-San Remo en mars mais, depuis, n'a pas brillé (il a terminé 24e du Critérium du Dauphiné). Vainqueur du Tour de France 2014 avec 4 victoires d'étape, il a été moins présent depuis et était absent l'an dernier, où il a préféré le Tour d'Italie (dont il a terminé 3e et qu'il avait remporté en 2013 et 2016) et le Tour d'Espagne (dont il a terminé 2e et qu'il avait remporté en 2010). C'est un excellent grimpeur et un puncheur, très à l'aise dans les descentes et les poursuites.

Lire aussi – Le Tour de France 2020 partira de Nice

> Nairo Quintana (Colombie, Movistar, 28 ans). Comme Nibali, le petit Colombien a déjà gagné le Tour d'Italie (2014) et le Tour d'Espagne (2016) mais court toujours après une victoire dans le Tour de France, dans lequel ses qualités de grimpeur lui ont permis de monter trois fois sur le podium en 2013, 2015 et 2016. L'an dernier, il a terminé 12e et devra se montrer plus offensif s'il veut espérer inquiéter Chris Froome.

> Rigoberto Uran (Colombie, EF Drapac, 31 ans). L'autre Colombien vedette de ce Tour est lui aussi un grimpeur redoutable, à qui l'on reproche aussi parfois un manque d'audace. Son sens tactique lui a cependant valu la 2e place au Tour de France l'an dernier, à seulement 54 secondes de Froome et devant Bardet. Il a aussi terminé deux fois 2e du Tour d'Italie (en 2013 et 2014) et il ne lui manque pas grand-chose pour passer au cran supérieur.

> Richie Porte (Australie, BMC Racing, 33 ans). On lui accorde chaque année de grosses possibilités mais il n'est jamais monté sur le podium d'aucun des trois grands Tours. L'an dernier sur le Tour de France, il avait été impressionnant avant d'abandonner à la 9e étape après une chute spectaculaire. Cette année il semble en forme ascendante pour ce Tour de France, après avoir gagné le Tour de Suisse le 17 juin dernier.

> Adam Yates (Grande-Bretagne, Mitchelton-Scott, 25 ans). Frère jumeau de Simon Yates qui s'est classé 7e du Tour de France l'an dernier et a remporté le maillot du meilleur jeune, Adam Yates avait fait mieux l'année précédente en se classant 4e et en étant également sacré meilleur jeune. Cette année, le Britannique a souffert d'une fracture du bassin en mars dans le Tour de Catalogne mais s'est vite rétabli et a fait une préparation intéressante pour ce Tour de France 2018, en gagnant notamment une étape sur Tirreno-Adriatico et en se classant 2e du Critérium du Dauphiné. Il est à l'aise dans les étapes de montagne, à condition qu'elles ne soient pas trop longues.

> Warren Barguil (France, Fortuneo-Samsic, 26 ans). Il est, derrière Bardet, l'autre coureur français qu'on attend le plus sur ce Tour de France 2018. Peut-être pas pour une victoire finale mais pour des victoires d'étapes, notamment en montagne où il excelle. L'an dernier il avait remporté le maillot à pois de meilleur grimpeur du Tour et s'était classé 10e (et 2e Français) au général, après avoir gagné deux étapes dont celle du 14 juillet entre Saint-Girons et Foix. Cette année, il a terminé 19e du Critérium du Dauphiné.

> Les autres Français à surveiller, pas pour la victoire finale mais pour des victoires d'étape, sont notamment Julian Alaphilippe (vainqueur de la Flèche Wallonne cette année), Arnaud Démare (sprinteur), Pierre Latour (récent champion de France du contre-la-montre) et le jeune David Gaudu (bon grimpeur et remplaçant de Thibaut Pinot, forfait).

(Voir ci-dessous un diaporama de Chris Froome et de ses 9 outsiders):


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr