Afghanistan: au moins 8 morts dans une attaque-suicide contre des manifestants

Un blessé est pris en charge à l'hôpital après une attaque-suicide près de Jalalabad, le 11 septembre 2018 - © NOORULLAH SHIRZADA / AFP


Au moins huit personnes ont été tuées et 35 blessées dans une attaque-suicide mardi contre des manifestants près de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, ont indiqué des responsables de la province de Nangahar.

"Un kamikaze s'est fait exploser au milieu de manifestants à 13H00 (08H30 GMT). Il y a au moins huit morts et 35 blessés", a indiqué le porte-parole du gouverneur de la province, Ataullah Khogyani.

Un premier bilan faisait état de cinq morts et d'au moins 30 blessés.

"Cinq corps et des dizaines de blessés ont pour l'instant été transportés à l'hôpital de Jalalabad", avait indiqué le porte-parole du ministère de la Santé dans la province, Inamullah Miakhil.

Les manifestants étaient réunis à proximité de la frontière pakistanaise, en bloquant l'accès, pour protester contre la nomination d'un nouveau chef de la police, lorsque le kamikaze a fait exploser sa charge.

Mardi matin à Jalalabad, une double attaque visant une école de filles a par ailleurs fait un mort et quatre blessés.

Une première explosion a retenti devant l'école de filles Malika Omaira vers 8H30 locale (4H00 GMT).

Une seconde explosion s'est produite alors que des élèves d'une école de garçons voisine se précipitaient sur les lieux.

Aucun groupe insurgé n'a pour l'instant revendiqué ces attaques, alors que le groupe Etat islamique et les talibans sont actifs dans cette région de l'Afghanistan.

Ces deux groupes s'opposent de longue date à l'éducation des femmes. Ils ont imposé la fermeture de nombreuses écoles de filles en Afghanistan.


Voir la version optimisée mobile de cet article