Braun-Pivet et Motin (LREM) candidates à la présidence de l'Assemblée nationale

La présidente de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et la députée de l'Isère Cendra Motin, toutes deux LREM, sont candidates pour succéder à François de Rugy à la présidence de l'Assemblée. - © GERARD JULIEN / AFP/Archives


La présidente de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et la députée de l'Isère Cendra Motin, toutes deux LREM, sont candidates pour succéder à François de Rugy à la présidence de l'Assemblée, a-t-on appris mardi de sources parlementaires.

Les prétendants LREM ont jusqu'à mercredi soir pour se faire connaître, avant un vote interne lundi dans le cadre d'un séminaire de rentrée pour les départager. Puis l'ensemble des députés voteront mercredi lors de l'ouverture de la session pour élire leur président, des candidatures de plusieurs bords étant alors possibles. Le vote aura lieu avant ou après les questions au gouvernement.

Le chef de file des députés LREM, Richard Ferrand, doit se porter candidat. Mme Braun-Pivet, ancienne avocate et novice en politique jusqu'en 2017, a été la première à le devancer.

"Dans le droit fil du projet qui nous unit autour du président Emmanuel Macron, je souhaite que nous poursuivions ensemble les réformes engagées au cours de cette première année afin de moderniser et d'ouvrir notre Assemblée", a-t-elle écrit dans un mail aux députés LREM que s'est procuré l'AFP.

"Nouveaux visages, nouveaux usages, telle est la dynamique qui nous a portés jusqu'ici et qui doit continuer à nous animer", ajoute celle qui a été en juillet co-rapporteure de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla à l'Assemblée.

Cendra Motin est également candidate, selon son entourage. Consultante en ressources humaines de profession, elle a été quelques mois vice-présidente de l'Assemblée. Elle siège à la commission des Finances et a été chargée d'une mission sur le prélèvement à la source.

Enfin, la présidente de la commission du Développement durable Barbara Pompili (LREM), dont le nom était cité pour succéder à Nicolas Hulot au gouvernement, a dit à l'AFP "réfléchir" à se porter candidate.

Par ailleurs, pour les Insoumis, Mathilde Panot sera candidate mercredi à la présidence de l'Assemblée.

"Il est temps d'élire une femme présidente de l'Assemblée nationale. Une femme parmi les 4 premiers personnages de l'État ! Il est temps", a tweeté le chef de file des députés LFI Jean-Luc Mélenchon.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr