Après 10 jours de périple, Poincheval arrive à Brest en armure

Abraham Pointcheval sur la route de Carnoet le 9 juillet 2018 - © Fred TANNEAU / AFP/Archives


L'artiste performeur Abraham Poincheval est arrivé lundi matin à Brest, mettant ainsi fin à son périple de 120 km à pied, le tout avec une armure de 30 kg, tel un "chevalier errant", a-t-il annoncé.

A 45 ans, Abraham Poincheval était parti samedi 7 juillet du village de Lanrivain (Côtes-d'Armor), où se tenait le festival "Lieux Mouvants". Chaque jour, il a parcouru en moyenne 15 kilomètres, empruntant les routes de campagne ou traversant les forêts et les champs bretons sous un soleil de plomb. "On a super bien avancé. On est même allé plus vite que prévu", s'étonne le performeur.

Pour les derniers instants de cette aventure originale, l'artiste s'est offert un voyage en mer à bord d'une navette reliant Crozon à Brest. "Cela m'intéressait de prendre un transport fréquenté par tout le monde. C'est un retour pur et dur au XXIe siècle", s’enthousiasme Abraham Poincheval, ravi d'être "enfin" arrivé.

Cette épopée maintenant terminée, l'artiste pense déjà à sa prochaine performance. "Je vais me reposer mais pas pour très longtemps. Je vais partir en repérage sur un autre projet en Angleterre".

Quant à l'armure, Poincheval assure qu'elle "va soit vivre sur une autre performance, soit devenir une sculpture sur un lieu d'exposition. Quoi qu'il en soit, il restera un peu de moi dedans".

En attendant, son épopée bretonne restera immortalisée dans un film qui sortira "sans doute l'année prochaine". Le preux chevalier n'a en effet pas voyagé seul. A vélo, le réalisateur Matthieu Verdeil l'accompagnait et filmait les moments de rencontre avec les populations.

Depuis plusieurs années, Abraham Poincheval multiplie les expériences d'enfermement. Il a déjà passé une semaine dans une statue d'homme-lion dans le parc du musée d'Aurignac (juin 2018), huit jours dans un trou sous une pierre d'une tonne (2017) et deux semaines à l'intérieur d'un ours naturalisé (2015).

Il a aussi vécu une semaine sur une plateforme à 20 mètres au-dessus du sol devant la gare de Lyon, à Paris (2016), "enfermé dans le vide". Il a traversé les Alpes-de-Haute-Provence en poussant un cylindre de 70 kg, qui était à la fois un abri et un appareil photo (2011). Enfin, il a habité à bord d'une bouteille géante (6 mètres de long) en remontant le Rhône (2015).


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr