C'était trop cher

Présidentielle: Madonna aurait pu chanter pour la victoire de Macron

Madonna aurait pu chanter au soir de la victoire d'Emmanuel Macron. - © Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Contactée par l'équipe de campagne du président, la chanteuse Madonna avait accepté de se produire à la Pyramide du Louvre le soir du 7 mai 2017. Mais le coût de la prestation était trop élevé.

Laurence Haïm, porte-parole du candidat Macron durant la campagne présidentielle, témoignait dimanche 29 avril dans le reportage de BFMTV Macron à l'Élysée : le casse du siècle, qui revenait sur l'irrésistible ascensions du candidat vers le pouvoir. Elle en a profité pour faire une relation pour le moins étonnante: elle a approché la superstar Madonna pour que celle-ci assure le show au soir du second tour qi Emmanuel Macron venait à l'emporter sur Marine Le Pen.  

L'idée serait d'ailleurs de Julien Denormandie, actuel secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

"Je me mets en branle, j'appelle Los Angeles, des gens que je connais. Je dis que je travaille pour l'équipe d'Emmanuel Macron", explique l'ancienne journaliste. Mais l'affaire s'annonce plus compliquée que prévu lorsqu'elle réussit à joindre le manager de la star. "Je lui dis: «Bonjour, je travaille avec Emmanuel Macron». Il me dit : «Ah oui, et moi je travaille avec Dieu». Et il raccroche", raconte Laurence Haïm.

Lire aussi - Madonna n'oubliera "jamais" la nuit passée à République après les attentats du Bataclan 

Elle ne désarme pas pour autant. "Je rappelle, je lui dis que c’est vrai, j’arrive à parler au mana­ger de Madonna et je lui demande si Madonna pourrait venir. Un quart d’heure plus tard, il me rappelle en me disant: «Madonna veut venir»", révèle l'ancienne accrédité à la Maison-Blanche.

Mais, comme le rappelle BFMTV, un événement est venu bouleverser la fin de la campagne. Piratée à la veille du second tour de l'élection, l'équipe du candidat Macron a désormais d'autres priorités, faire face aux "Macron Leaks" sensés discréditer le candidat d'En Marche. Ils seront d'ailleurs brandis par Marine Le Pen lors de son catastrophique débat d'entre-deux tour.

De plus, la rémunération demandée par Madonna pour cette prestation aurait été jugée trop élevée par l'équipe du chef de l'Etat. Et le soir du 7 mai, c'est finalement Magic System, le groupe de musique ivoirien, qui fera danser les partisans d'Emmanuel Macron.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article