Eternel féminin

La sublime Gong Li et les femmes du monde entier: trois mini-expositions à Paris (DIAPORAMA)

La sublime Gong Li vue par le peintre italien Fabrizio Ruggerio. - ©Fabrizio Ruggiero

Trois expositions dans les agences de voyage Les Maisons du Voyage, à Paris, rendent hommage aux femmes du monde entier. Réunies sous le titre "Femmes du monde", elles se tiennent jusqu'au 6 juin et sont gratuites.

Célèbres ou anonymes, élégantes, passionnées, combattantes, insoumises, prisonnières ou captives, ambitieuses ou tranquilles, femmes au foyer ou stars: trois mini-expositions rendent hommage aux Femmes du monde, à Paris  ̶dont l'une des plus belles d'entre elles, la sublime Gong Li.

L'actrice chinoise est représentée dans deux oeuvres de l'exposition qu'abrite La Maison de la Chine: un tableau de l'artiste italien Fabrizio Ruggiero (voir diaporama ci-dessous) et un portrait (à voir ici) du célèbre photographe français Marc Riboud, prise en 1993 lors du tournage du film Vivre!, de Zhang Yimou.

Ces trois mini-expositions réunies sous le thème Femmes du monde se tiennent jusqu'au 6 juin dans trois des antennes du groupe d'agences de voyage Les Maisons du Voyage, toutes les trois dans un rayon d'une centaine de mètres autour de la place Saint-Sulpice à Paris: La Maison de la Chine, La Maison de l'Afrique et La Maison des Etats-Unis.

Elles présentent des photographies de Marc Riboud prises depuis les années 50 dans divers pays du monde, et de Floriane de Lassée, prises lors d'un récent tour du monde sur le thème How Much Can You Carry? (Combien peux-tu porter?), avec des femmes portant divers objets au-dessus de la tête. L'artiste italien Fabrizio Ruggerio expose aussi huit peintures, des portraits stylisés de femmes célèbres.

A la Maison de la Chine, ces tableaux de Gong Li, de Lady Diana, de la sculpteuse Louise Bourgeois et de la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix 2014 (voir diaporama ci-dessous) entoutent le bar à thé. On peut y voir aussi, parmi les photos de Floriane de Lassée, une fillette du Népal portant une dizaine de livres sur sa tête (photo n°14 du diaporama à voir ici), une Indienne avec une botte de paille (n°16 ici), une toute petite fille en robe blanche avec des corbeilles en plastique (n°33 ici). Dans l'entrée, outre la sublime Gong Li de 1993, on est séduit par une jeune Japonaise endormie dans un train (1958, à voir ici), par de jeunes Vietnamiennes souriantes qui travaillent sur un chantier dans la boue jusqu'aux genoux (1968, à voir ici), ou ces femmes afghanes voilées (1955, à voir ici).

Dans la Maison de l'Afrique, les photos de Marc Riboud montrent notamment des Algériennes voilées (1970, à voir ici) ou une jolie Nigériane à boubou lors du Bal de l'Indépendance en 1960 (à voir ici). Floriane de Lassée a photographié une petite Ethiopienne qui tient sur sa tête des ballots de bois et un chevreau (photo n°2 du diaporama à voir ici) ou une femme avec trois caisses en plastique de Pepsi et de Coca (n°3 ici). Dans l'entrée, une grande toile de Simon Clavière-Schiele, superbe, représentant une femme-carabinier noire à cheval (voir diaporama ci-dessous) fait face aux portraits des chanteuses sud-africaine et égyptienne Myriam Makeba et Oum Kalthoum peints par Fabrizio Ruggerio.

Un peu moins riche, l'exposition de La Maison des Etats-Unis offre la chanteuse Joan Baez et la poétesse Maya Angelou par Fabrizio Ruggerio, une Bolivienne avec des balais (photo n°38 du diaporama à voir ici) et une Brésilienne avec des ballons de foot (n°40 ici) photographiées par Floriane de Lassée, et des photos de Marc Riboud prises à Cuba (1963, à voir ici) ou à Washington, le 21 octobre 1967, cette photo célèbre: devant le Pentagone, lors d'une marche pour la paix au Vietnam, une manifestante, Jane Rose Kasmir, tend une fleur aux forces de l'ordre (à voir ici).

> La Maison de la Chine, 76 rue Bonaparte.

> La Maison de l'Afrique, 90 rue Bonaparte.

> La Maison des Etats-Unis, 3 rue Cassette.

> Expositions jusqu'au 6 juin, entrée libre.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article