Expo

"Le monde vu d'Asie": cartes d'Extrême-Orient au musée Guimet (diaporama)

Une peinture sur coton d'Inde du XIXe siècle. - ©RMN-GP/Musée national des arts asiatiques Guimet, Paris/Thierry Ollivier

Le musée Guimet à Paris présente jusqu'au 10 septembre une exposition de cartes et mappemondes anciennes intitulée "Le monde vu d'Asie", qui invite à voir la mondialisation, depuis cinq siècles, sous l'angle de l'Extrême-Orient.

"Attention, certaines cartes présentées dans cette exposition ne sont pas orientées vers le Nord. Elles nous invitent à une autre représentation du monde". C'est l'avertissement aux visiteurs à l'entrée de l'exposition Le monde vu d'Asie, que propose jusqu'au 10 septembre le musée Guimet (Musée national des arts asiatiques) à Paris.

L'expo est sous-titrée Au fil des cartes. Elle présente donc plusieurs dizaines de cartes des pays asiatiques (topographies, gravures, paysages, peintures, manuscrits, rouleaux) mais aussi de nombreux autres objets: grès, porcelaines, laques, ivoires, éventails, paravents, un superbe cosmogramme chinois en laiton doré ou une rare sphère armillaire japonaise en bronze.

Le visiteur est plongé dans différents pays d'Asie mais comprend au fil des salles le processus de mondialisation du XVe au XXe siècles, vu de là-bas, et suit les parcours de certains explorateurs. Parmi les plus belles œuvres, une admirable Carte du monde au-dessous du ciel originaire de Corée et datant du XVIIIe siècle (voir diaporama ci-dessous), un Plan du Palais d'été de Pékin, une grande Carte complète du grand empire des Qing unifié et éternel bleue et datant du début du XIXe siècle, ou des paravents coréens illustrés de mappemondes.

"Retracer cette histoire du monde, tel est le défi de l’exposition qui nous invite à changer de perception, à ne plus considérer l’approche exclusivement eurocentrée de la géographie", soulignent les responsables du musée Guimet. "C’est en effet à travers le prisme de l’Asie –et non plus celui de l’Europe– que l’exposition riche en bijoux iconographiques révèle toute la beauté d’un monde d’échanges et de relations. Si les planisphères européens placent la Méditerranée au centre du monde, l’exposition propose une approche autre de la cartographie, autour de nouveaux points de référence, réels ou mythiques, tel que le mont Méru, le lac Anavatapta ou encore les monts Kunlun".

> Musée national des arts asiatiques Guimet, 6 place d’Iéna, 75116 Paris, 01.56.52.53.44, www.guimet.fr. Entrée 11,50 euros, tarif réduit 8,50 euros.

(Voir ci-dessous un diaporama de cette exposition Le monde vu d'Asie):


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr