Copieurs!

Plagiat: plusieurs comiques de stand-up accusés de copier des artistes américains, une chaîne YouTube publie les images (vidéo)

Plusieurs grands noms du nouveau comique français sont visés. - ©AlexIndigo/Flickr

Le petit monde du stand-up français est en émoi. Une chaîne YouTube publie en effet des vidéos embarrassantes montrant en quoi des comiques de premier plan dans l'Hexagone ont copié, parfois littéralement, des sketchs écrits par des artistes américains. Les montages ne laissent guère de place au doute, mais certains comiques français tentent de minimiser ces "emprunts".

C'est la chaîne YouTube qui fait trembler le petit monde du comique de stand-up (cette forme d'humour où l'artiste entame un long monologue amusé sur les vicissitudes de la vie quotidienne) à la française. Copy Comic Videos, créée le 8 octobre, publie en effet en ligne des montages vidéos assez troublants censés montrer en quoi certains artistes français de la scène humoristique… plagient largement leurs confrères américains. L'auteur de ces montages se présente comme une personne travaillant dans le milieu culturel et ne supportant plus ces pratiques.

Sur ces vidéos, le principe est toujours le même: un écran séparé montrant à gauche un comique américain, généralement très connu, faisant son sketch. A droite, un comique français… faisant le même sketch, parfois des années après, au mieux en s'inspirant très fortement de la version originale, au pire en la traduisant mot pour mot.

Sur la liste des copieurs, plusieurs gros nom du stand-up français, un genre apparu dans l'Hexagone dans les années 2000, porté par une nouvelle génération qui se serait donc largement inspiré (dans le meilleur des cas…) de l'autre côté de l'Atlantique pour écrire des spectacles. Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Tomer Sisley, Arthur ou Malik Bentalha sont ainsi au cœur des critiques, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous:

Le sujet est particulièrement gênant chez les comiques français concernés, et certains n'ont toujours pas réagi à ces accusations qui secouent la scène française. Parmi ceux qui ont accepté malgré tout de s'exprimer dans les médias, l'argument est d'admettre une forte inspiration tout en minimisant la place du sketch incriminé dans l'ensemble d'un spectacle. Pour Tomer Sisley, l'un des artistes les plus dénoncé par la chaîne YouTube, on assure que les sketchs "inspirés", notamment de Robin Williams, ne durent que 10 minutes d'un spectacle, il y a plus de dix ans, qui en durait 80. Du côté de Gad Elmaleh, son entourage assure au Parisien que l'humoriste n’a "jamais caché que Jerry Seinfeld (dont il a quasiment copié mot pour mot un morceau de sketch sur une hôtesse de l'air, NDLR) était l’un de ses modèles vivants" reconnaissant "une inspiration poussée. Mais cela ne représente qu’une minute sur 70 heures de show dans sa carrière".

Du côté de Jamel Debbouze, accusé d'avoir plagié lui Dave Chappelle, et d'être à l'origine d'une émission –le Jamel Comedy Club– ayant lancé plusieurs comiques soupçonnés de plagiat, c'est le silence complet. Le journal Le Monde, lui, cite une directrice d'un théâtre parisien qui reconnaît l'existence de telles pratiques, qu'elle explique (en le regrettant) par le manque d'auteurs performants en France. "Les producteurs ont du mal à reconnaître officiellement les coauteurs et les humoristes concèdent difficilement de ne pas avoir écrit seul leur stand-up" explique-t-elle. Résultat: un manque d'inspiration, des sujets qui tournent en rond, et… l'envie de retourner directement à la source du stand-up, aux Etats-Unis, pour trouver de nouvelles idées, en espérant que personne ne fera le lien. Raté.


Voir la version optimisée mobile de cet article