"Je réfute les allégations"

Agressions sexuelles: Gilbert Rozon nie les accusations qui lui sont portées par une dizaine de femmes

Gilbert Rozon est accusé d'agressions sexuelles par onze femmes différentes. - ©Capture d'écran

Gilbert Rozon est accusé par une dizaine de femmes souhaitant entreprendre une action collective en justice. Mercredi, le producteur québécois a nié les accusations qui lui sont portées.

L'affaire avait provoqué son éviction du jury de l'émission française La France a un incroyable talent sur M6 et sa démission de la présidence du festival d'humour québécois Juste pour rire. Gilbert Rozon est revenu mercredi 7 sur les accusations d'agressions sexuelles dont il fait l'objet de la part d'une dizaine de jeunes femmes.

"Je réfute les allégations, je vais le contester, mais le temps que ça va prendre...", a dit le producteur à la presse au palais de justice de Montréal où il se trouvait à l'occasion du règlement d'un litige qui l'oppose au groupe de médias Québecor concernant la vente du groupe Juste pour Rire. Et d'ajouter: "Je n'ai jamais fait l'amour à quelqu'un si une personne me dit non".

Lire aussi - "La France a un incroyable talent": M6 décide de reprendre sans Gilbert Rozon, accusé d'agressions sexuelles

Tout est parti d'un message avec le hashtag #metoo (#moiaussi) posté par la réalisatrice Lyne Charlebois, qui a côtoyé le producteur québécois en 1982. Elle ne nommait pas précisément Gilbert Rozon dans son appel à l'aide sur Facebook, mais évoquait un "Weinstein québécois". Sauf que d'autres femmes se sont reconnues dans son témoignage, et le journal québécois Le Devoir en a retrouvé neuf d'entre elles, qui assurent avoir été victimes "d'inconduites sexuelles" de la part de Gilbert Rozon au cours des 30 dernières années.

Les derniers faits remontent à l'été 2016. Geneviève Allard, une femme entrepreneure qui a travaillé avec Gilbert Rozon sur l'émission québécoise Les dragons, a déclaré avoir été violée à son domicile après une soirée bien arrosée. "Elle dit s’être endormie à côté de lui et s’être réveillée en se rendant compte qu’il était en train de la pénétrer", a écrit le journaliste du Devoir.

Marlène Bolduc, une jeune femme qui a travaillé avec lui sur le festival Juste pour Rire, a aussi témoigné sur Twitter, confiant avoir été harcelée sexuellement par cet homme, également à l'été 2016.

Selon le collectif Les Courageuses, qui réunit des victimes présumées du producteur, et qui a intenté une action collective contre l’ancien patron de l’humour canadien, Gilbert Rozon aurait fait au moins vingt victimes sur une période de 34 ans, de 1982 à 2016.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article