Réseaux sociaux

Booba et Kaaris s'expriment après leur sortie de prison (photos + vidéo)

La justice a ordonné jeudi la remise en liberté des rappeurs Booba et Kaaris. - © Dominique FAGET / AFP/Archives

Booba et Kaaris ont pu sortir de prison, leur détention provisoire ayant été levée jeudi. Ils ont profité de cette liberté retrouvée pour s'exprimer via les réseaux sociaux.

Message à l'intention de sa fille et de ses fans pour l'un, référence à l'affaire qui les concerne pour l'autre. Booba et Kaaris se sont tous les deux exprimés sur les réseaux sociaux vendredi 24, après leur sortie de prison. 

La justice a ordonné jeudi 23 la remise en liberté des rappeurs qui étaient en détention provisoire depuis leur bagarre à l'aéroport d'Orly début août et qui resteront sous contrôle judiciaire jusqu'à leur procès prévu le 6 septembre.

Kaaris a rassuré ses fans tout en exprimant sa joie de retrouver sa fille. "Papa va bien" a-t-il écrit sur son compte Instagram en légende d'une photo sur laquelle il tient son enfant dans les bras. "Je resterais (sic) toujours debout pour toi", a-t-il ajouté dans un registre qui semble davantage faire référence aux poursuite dont-il fait l'objet.

 

Papa va bien  Je resterais toujours debout pour toi #225 #270 #teamkaaris #dozo #sevranais #ci #jamais2sang25 #93 #mercipourtousvossoutiens

Une publication partagée par KAARIS (@kaarisofficiel1) le

De son côté Booba a joué la carte de l'humour et de la provocation. Il a d'abord publié la vidéo d'un petit chaton en assurant qu'il serait "irréprochable".

 

Je serai irréprochable 

Une publication partagée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

Mais aussi un cliché du jour de son arrestation sur lequel ont peut le voir aux côtés d'un policier, visiblement ravi de rencontrer l'artiste.

 

Une publication partagée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

Les deux hommes doivent être jugés pour violences aggravées et vols en réunion avec destruction dans un lieu d'accès aux transports collectifs, des faits passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à dix ans de prison.

Ils ont pu être libérés contre une caution de 30.000 euros. Commes les huit autres suspects relâchés, ils ont interdiction de quitter le territoire français et d'entrer en contact l'un avec l'autre.

Lire aussi:

Bagarre à Orly: la justice ordonne la libération des rappeurs Booba et Kaaris 

Depuis sa prison, le rappeur Booba dénonce la peine qu'il encourt

"Ça date de très longtemps" : quand Booba et Kaaris racontent leur rivalité aux enquêteurs


Voir la version optimisée mobile de cet article