Détention

L'actrice Fan Bingbing a disparu: la piste du fisc chinois?

Fan Bingbing est la star chinoise la mieux payée. - ©Evergrande Pictures/Rezo Films

L'actrice chinoise Fan Bingbing n'a plus donné signe de vie depuis presque trois mois. Un média d'Etat a brièvement publié une information expliquant que l'actrice était retenue par les forces de l'ordre dans le cadre d'une affaire de fraude fiscale.

Elle était jusque-là la star la mieux payée en Chine, en plus d'être apparue dans quelques grosses productions hollywoodiennes comme X-Men: Days of future past (2014). Et depuis presque trois mois, elle a totalement disparu, sans donner le moindre signe de vie. Un média chinois a cependant lâché une indiscrétion sur ce qui est arrivé à la comédienne Fan Bingbing.

L'actrice de 36 ans serait aux mains des autorités chinoises qui suspectent son implication dans un scandale d'évasion fiscale. C'est un article du China Securities Journal qui a fait fuiter l'information, ce média étant lié à l'agence de presse officielle Xinhua. A peine publié, le contenu a été rapidement retiré.

Fan Bingbing est soupçonnée, plus précisément, d'avoir cédé à une escroquerie connue en Chine sous le nom de "contrats yin-yang" pour son apparition dans le film Cell Phone 2 en 2018. Concrètement, la star aurait signé deux contrats pour le même film, le premier d'un montant de dix millions de yuans (1,25 million d'euros), le second d'un montant de 50 millions (6,3 millions d'euros). Elle n'aurait déclaré au fisc chinois que le premier. L'information a été dévoilée par la télévision d'Etat chinoise en mai dernier.

Voir aussi - Chine: les jeunes accros aux jeux vidéo sous surveillance

Les ennuis ont commencé en juin pour l'actrice et son compte sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, est inactif depuis le 2 juin alors qu'elle publiait quotidiennement des informations jusque-là. Sa dernière apparition remonte au 1er juillet lorsqu'elle a visité un hôpital pour enfants. Le 23 juillet, elle postait un "like" sur Weibo. Depuis, plus rien.

Le China Securities Journal évoquait aussi dans son article la "participation dans des prêts illégaux et d'autres formes de corruption". S'il est difficile de connaître le détail exact des charges retenues contre Fan Bingbing, certains "crimes économiques" en Chine restent passibles de la peine de mort. Autre élément inquiétant: un rapport publié par l'université normale de Pékin dimanche 2 a noté une centaine de stars chinoises en leur attribuant une note de "responsabilité sociale". Fan Bingbing arrive en dernière position avec la note de zéro.

Lire aussi:

Chine: une "pole dance" à l'école fait scandale

"Contre la myopie", la Chine s'en prend aux jeux vidéos


Voir la version optimisée mobile de cet article