Clash

Violente bagarre entre les rappeurs Booba et Kaaris à Orly (vidéos)

Les rappeurs Booba et Kaaris se sont violemment battus à l'aéroport d'Orly ce mercredi. - ©Collot/Sipa

Les rappeurs Booba et Kaaris, et leurs proches, se sont violemment battus à l'aéroport d'Orly ce mercredi. La scène a été immortalisée par des voyageurs stupéfaits.

Après les clashs par morceaux de musique et médias interposés, les deux hommes en sont finalement venus aux mains. Les rappeurs français Booba et Kaaris se sont violemment battus à l'espace duty-free de l'aéroport d'Orly ce mercredi 1er août.

La scène, particulièrement violente, a été filmée par des voyageurs en attente d'embarquement aux alentours de 15h. Pour une raison inconnue, les deus chanteurs et leurs proches, une bonne dizaine de personnes au total, se sont battus devant une boutique. Des coups très impressionnants ont été échangés devant des témoins dont des enfants pendant près d'une minute avant que le calme ne revienne finalement avec l'arrivée d'agents de sécurité de l'aéroport et de policiers.

On ignore si des parties prenantes de la bagarre ont été interpellées par des hommes de la police aux frontières. Des photos diffusées sur les réseaux sociaux montrent Booba avec une poche de glace sur la tête.

Booba et Kaaris sont connus pour avoir enregistré le tube de rap "Kalash" en 2012. Depuis, les relations entre les deux rappeurs se sont détériorées. Le premier avait reproché au second de ne pas l'avoir soutenu lors de ses "clashs" contre les rappeurs Rohff et La Fouine. Depuis, les deux hommes se sont régulèrent invectivés sur les réseaux sociaux, l'un et l'autre mettant régulièrement en cause la virilité de leur adversaire à grand renforts de montages photos.

Lire:

Procès de Rohff: accusé d'une expédition punitive contre les vendeurs d'un magasin de Booba, le rappeur sera présent à l'audience (vidéo)

Booba clash Rohff en reprenant son nouveau titre "Mask Off", la guerre entre les deux rappeurs suit son cours (vidéos)

Le clash entre Booba et Rohff atteint Seth Gueko (photos)


Voir la version optimisée mobile de cet article