Récompenses

Cinéma: les 7 nominations pour le César du meilleur film (DIAPORAMA)

Le film de François Ozon "Frantz" (ici avec Paula Beer et Pierre Niney) fait partie des favoris pour les César, avec 11 nominations. - ©Mars Films

Sept films sont en compétition pour le César 2017 du meilleur film, qui sera décerné le 24 février. "Elle", de Paul Verhoeven, et "Frantz", de François Ozon, arrivent en tête des nominations, avec 11 chacun.

Avec 11 nominations chacun, les films Elle et Frantz arrivent en tête de la course aux César du cinéma français, qui seront décernés vendredi 24 février. Pour succéder à Fatima pour le César du meilleur film, ils auront 5 concurrents.

 

> Elle, de Paul Verhoeven, avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny (sorti le 25 mai 2016).

Un des cinq films français en compétition au dernier Festival de Cannes, réalisé par le Néerlandais Paul Verhoeven, avec Isabelle Huppert en course pour le César (et l'Oscar) de la meilleure actrice. Celle-ci y interprète une femme à la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo qui, agressée et violée chez elle, se met à traquer son agresseur et joue avec lui un jeu étrange et malsain.

 

> Frantz, de François Ozon, avec Pierre Niney, Paula Beer, Ernst Stötzner (sorti le 7 septembre 2016).

Pierre Niney est candidat au César du meilleur acteur dans ce drame sentimental se déroulant au lendemain de la guerre de 14-18, dans une petite ville allemande: Anna (Paula Beer) se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais la présence d'un jeune Français, Adrien (Pierre Niney), venu lui aussi se recueillir sur la tombe de son ami allemand, provoque des réactions passionnelles dans la ville.

 

> Victoria, de Justine Triet, avec Virginie Efira, Vincent Lacoste, Melvil Poupaud (sorti le 14 septembre 2016).

C'est la comédie grand public qui apporte un peu de gaité à ces 7 nominations. Virginie Efira, nommée pour le César de la meilleure actrice, y interprète une avocate pénaliste en plein néant sentimental et au bord de la crise de nerfs, qui accepte de défendre un ami accusé de tentative de meurtre sur sa compagne, décision qui va provoquer pour elle une série de cataclysmes.

 

> Mal de pierres, de Nicole Garcia, avec Marion Cotillard, Louis Garrel, Alex Brendemühl (sorti le 19 octobre 2016).

Membre de la sélection française en compétition au dernier Festival de Cannes, le film raconte l'histoire d'une jeune femme issue de la petite bourgeoisie agricole dans la Provence des années 50 (Marion Cotillard, candidate au César de la meilleure actrice) qui, mariée à un homme qu'elle n'aime pas, fait scandale en tombant amoureuse d'un autre homme, un lieutenant blessé dans la guerre d’Indochine.

 

> Ma loute, de Bruno Dumont, avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valeria Bruni Tedeschi (sorti le 13 mai 2016).

Également retenu en compétition au dernier Festival de Cannes (et également absent du palmarès), ce film est une fantaisie tragi-comique dans le Nord, dont l'histoire se situe lors de l'été 1910. De mystérieuses disparitions mettent en émoi la région et deux maladroits enquêteurs se retrouvent bien malgré eux au cœur d'une étrange et dévorante histoire d'amour entre "Ma loute", fils aîné d'une famille de pêcheurs aux mœurs bien particulières, et Billie, de la famille Van Peteghem, riches bourgeois lillois décadents.

 

> Divines, de Houda Benyamina, avec Oulaya Amamra, Deborah Lukumuena, Kevin Mischel (sorti le 31 août 2016).

Caméra d'Or du meilleur premier film au Festival de Cannes (dans la sélection La Quinzaine des réalisateurs), le film, réalisé par Houda Benyamina, d'origine marocaine et militante pour le métissage des milieux artistiques et l'ouverture des banlieues à la culture, raconte l'histoire d'une jeune femme de banlieue parisienne qui, avec sa meilleure amie, rêve de réussite, suit les pas d'une dealeuse de drogue, mais voit sa vie changer quand elle rencontre un jeune danseur très sensuel.

 

> Les innocentes, d'Anne Fontaine, avec Lou de Laâge, Vincent Macaigne, Agata Buzek (sorti le 10 février 2016).

C'est la nomination surprise parmi les candidats au César du meilleur film. Sorti juste avant les César de l'an dernier, le film d'Anne Fontaine était passé inaperçu du grand public. Il raconte l'histoire, en 1945 en Pologne, d'une jeune interne de la Croix-Rouge (Lou de Laâge) chargée de soigner les rescapés français avant leur rapatriement, qui est appelée au secours par une religieuse polonaise dans un couvent où 30 Bénédictines vivent coupées du monde, et où elle découvre que plusieurs d’entre elles, tombées enceintes dans des circonstances dramatiques, sont sur le point d’accoucher.

 

(Voir ci-dessous un diaporama des 7 films nommés pour le César du meilleur film):


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr