Grand écran

Clap d'ouverture du Festival international du film de Berlin

Juliette Binoche a ouvert la 65e édition du Festival international du film de Berlin avec "Nobody Wants the Night" jeudi 5. - ©Collet Guillaume/Sipa

Le Festival international du film de Berlin débute ce jeudi. Il est le premier rendez-vous des cinéphiles de l'année 2015. Juliette Binoche, Nicole Kidman, Cate Blanchett, Helen Mirren ou encore Léa Seydoux, les stars féminines seront à l'honneur de cette 65e édition.

La comédienne française Juliette Binoche a ouvert ce jeudi les 11 jours de festivité du Festival international du film de Berlin -où près de 400 films seront présentés.

L'actrice, vêtue d'une longue robe blanche fendue, est à l'affiche de Nobody Wants the Night (Personne n'attend la nuit). Elle incarne à l'écran Josephine, femme de l'explorateur américain Robert Peary, connu pour avoir conduit l'expédition qui aurait été la première à atteindre le pôle Nord en 1909. Sans nouvelles de son mari, Josephine va partir à sa recherche, conte l'avis de tous.

"Nous, les Occidentaux, arrivons dans ce monde comme si nous connaissions et possédions tout. Mais les éléments et les autres nous disent +attend une minute+" a affirmé Juliette Binoche. Le film a été timidement accueilli par la presse lors de sa projection ce jeudi.

Cette 65e édition du Festival international du film de Berlin est marquée par les femmes avec les actrices Nicole Kidman, Cate Blanchett, Helen Mirren ou encore Léa Seydoux, notamment.

La Berlinale a été créée pendant la Guerre froide pour ouvrir à l'Allemagne de l'ouest une lucarne sur le monde. Ce festival mélange grandes productions hollywoodiennes et un cinéma d'auteurs, plus politique.

Cette année, 19 films sont en compétition pour l'Ours d'or qui sera décerné le 14 février par un jury présidé par le cinéaste américain Darren Aronofsky, figure du cinéma indépendant, scénariste et producteur. "L'avantage des festivals est qu'ils suscitent l'attention autour de films qui ont du mal à se créer un espace", a jugé ce dernier.

Outre Nobody Wants the Night, le nouveau film du réalisateur Terrence Malick, Knight Of Cups, sur les affres de la célébrité, est aussi parmi les films en lice pour l'Ours d'or. Autre long métrage attendu à la Berlinale, Queen of the Desert (Reine du désert) de l'Allemand Werner Herzog, qui dresse lui aussi un portrait de femme forte dans des situations extrêmes, celui de l'aventurière et espionne britannique Gertrude Bell, interprétée par Nicole Kidman. Le réalisateur français Benoît Jacquot, représente la France avec Journal d'une femme de chambre.

L'Ours d'or a été remis l'an dernier au polar chinois Black Coal, Thin ice de Diao Yinan.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr