Inquiétant

"Dora l'exploratrice", le film: l'héroïne sera une ado de 17 ans avec de la poitrine apparente (photos)

Dora est une fillette de huit ans dans le dessin-animé, mais sûrement pas dans le film. - ©Capture d'écran YouTube

L'adaptation sur grand écran de "Dora l'exploratrice" produit par Michael Bay avait déjà de quoi laisser perplexe. Mais la première image du film renforce le côté "étrange" du projet: Dora, incarnée par Isabela Moner, apparaît comme étant une adolescente, jambes longues et poitrine visible, bien éloignée de l'esprit du personnage de base.

Le choix artistique est pour le moins audacieux et il n'est pas sûr que les amateurs du dessin-animé s'y retrouvent. La société de production Paramount a dévoilé vendredi 10 une première image du tournage du film Dora l'exploratrice inspirée du programme pour enfants. Interprétée par l'actrice Isabela Moner (Transformers: the last king, Sicario) âgée de 17 ans, la comédienne incarne une Dora proche physiquement de ce qu'elle est réellement: une adolescente en fin de puberté, avec de la poitrine apparente, de longues jambes et un physique que certains pourraient sans mal considérer comme sexy.

 

So excited to show you the First Look of me as #DoraTheExplorer

Une publication partagée par Isabela (@isabelamoner) le

Pour rappel, Dora l'exploratrice dans le dessin-animé original, est une fillette âgée de huit ans et ressemble à cela:

dora.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

©Capture d'écran YouTube

Certains internautes, dont les avis sont pour le moins partagés, font remarquer au passage que la Dora en chaire et en os ressemble plus dans le style à l'héroïne de Tomb Raider qu'à la représentation d'une petite fille.

L'annonce de la production du film, qui devrait sortir en France en août 2019, avait de quoi laisser perplexe: non seulement l'adaptation d'un dessin-animé éducatif semblait un pari risqué côté scénario. Mais le fait que le film soit produit par Michael Bay, spécialiste du film d'action à très gros budget (Transformers, Armaggeddon, Pearl Harbor) et scénarisé  par Nick Stoller spécialiste, lui, de la comédie graveleuse (Capitaine Superslip) faisait craindre le pire côté fidélité à l'original.

Dora garde en tout cas son sac à dos sur le dos, reste à savoir si comme dans le dessin-animé celui-ci sera magique.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr