Adaptation d'une série télé

"Entourage": jolies filles, bolides et dollars, le rêve hollywoodien du petit au grand écran (VIDEO)

Kevin Connolly, Jerry Ferrara, Adrian Grenier et Kevin Dillon (de g. à dr.): quatre copains à la conquête d'Hollywood. - ©Warner Bros

C'est une série télévisée à succès adaptée au grand écran, avec le même réalisateur et les mêmes acteurs: "Entourage" débarque sur les écrans français ce mercredi 24 juin, avec son lot de beaux garçons dans des voitures de luxe, de jolies filles en bikini, de flots de dollars et d'alcool.

Comme c'est souvent le cas ces dernières années, Hollywood adapte au cinéma une série télévisée à succès: Entourage, le film, reprend les personnages et le scénario qui ont fait le succès d'Entourage, la série télé diffusée sur HBO de 2004 à 2011.

L'histoire est celle d'une star montante d'Hollywood, Vincent Chase (Adrian Grenier), qui a décidé de s'entourer de ses amis d'enfance Eric (Kevin Connolly) et Turtle (Jerry Ferrara) et de son demi-frère Johnny (Kevin Dillon) pour ne pas oublier ses origines, quand ils faisaient des pizzas dans le Queens. Tous quatre sont inséparables et partagent la gloire et les ennuis.

Jeune acteur qui a déjà une petite notoriété, Vincent veut passer à la réalisation. Lui et ses trois amis, sous l'aile protectrice de leur agent et producteur Arid Gold (Jeremy Piven), vont devoir affronter tous les pièges d'Hollywood. Et notamment convaincre un riche Texan et son fils (Billy Bob Thornton et Haley Joel Osment) de rallonger le budget.

Des jolies filles en bikini, des fêtes au bord de la piscine ou sur la plage de Malibu, des voitures de luxe, des yachts immenses et des villas somptueuses, du champagne et des dollars qui coulent à flots: c'est le rêve hollywoodien illustré par de nombreuses références et private jokes, avec notamment le rôle d'Ari Gold inspiré d'un vrai agent (celui de Mark Wahlberg, coproducteur du film).

C'est Doug Ellin, le créateur de la série télé -qui a remporté au fil des saisons six Emmy Awards, les Oscars de la télévision- qui l'a adaptée et assure la réalisation. "Nous avons construit le scénario de telle sorte qu'on n'a pas besoin d'avoir vu une seule image de la série pour apprécier le film", explique-t-il. "On est immédiatement projeté dans l'univers d'une star de cinéma, on le voit avec ses copains dans son quotidien, en train de faire la fête et de mener une vie de rêve".

Le ton est léger et moqueur, il a des histoires sentimentales entre deux gags, des allusions sexuelles et des jolies filles toutes les trois minutes, et l'une des idées rigolotes du film a été de multiplier, à côté des acteurs du film, les apparitions de vedettes dans leur propre rôle: Emily Ratajkowski (mais, désolé les gars, jamais en petite tenue), Thierry Henry, Jessica Alba, Mark Wahlberg, Liam Neeson, Pharrell Williams, Warren Buffet et bien d'autres -qui vous échapperont peut-être, parce qu'ils n'apparaissent que quelques secondes ou sont beaucoup plus connus aux Etats-Unis qu'en France.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

 

 


Voir la version optimisée mobile de cet article