Revoici les Minions

"Moi, moche et méchant-3": Gru a un frère jumeau (VIDÉO)

Dans "Moi, moche et méchant-3", Gru (à gauche) se découvre un frère jumeau, Dru. - ©Universal Pictures

Gru, le héros de "Moi, moche et méchant", se découvre un frère jumeau dans le troisième film de la série, qui sort ce mercredi. Tous deux s'allient pour combattre un nouveau vrai méchant.

Il est toujours moche mais il y a bien longtemps qu'il n'est plus méchant. Gru, le savant bricoleur et délirant de Moi, moche et méchant, est de retour pour de nouvelles aventures dans le 3e film de la série (ce mercredi 5 sur les écrans), dans lequel il en apprend une bien bonne: il a un frère jumeau.

Dans le premier épisode en 2010, Gru goûtait aux joies de la paternité en adoptant trois petites orphelines. Dans le deuxième en 2013, il tombait amoureux et épousait Lucy, agent secret. Aujourd'hui, dans Moi, moche et méchant-3, il se découvre un frère jumeau, Dru.

Après avoir raté une mission contre un nouveau méchant, Balthazar Bratt, un enfant de la téléréalité des années 80 qui veut prendre sa revanche sur Hollywood, Gru et sa femme Lucy ont été licenciés des services secrets dans lesquels ils faisaient équipe. Pour se changer les idées, le couple et leurs trois gamines décident d'aller faire la connaissance de Dru, dont la mère de Gru lui a révélé l'existence.

Et voici la petite famille qui débarque dans l'île de Freedonia, mélange d'Italie, de Grèce et de Croatie dont Dru est le plus riche habitant. Blond et chevelu, exubérant, celui-ci possède un élevage géant de cochons, des voitures de luxe et un manoir impressionnant. Il accueille son frère jumeau à bras ouverts mais lui révèle que leur père était un vrai méchant, qui a accumulé toute une série d'armes et gadgets sophistiqués.

Dru propose à Gru de retrouver donc son âme de méchant, et de monter un gros coup. Gru accepte, et les voici tous deux sur les traces de Balthazar Bratt, pour récupérer à leur profit le diamant géant que celui-ci a dérobé…

film-moi-moche-mechant-3-affiche-universal-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Ce sont les animateurs et réalisateurs français Pierre Coffin et Eric Guillon qui avaient réalisé le premier film de la série en 2010, au sein de leur studio Mac Guff. L'année suivante la société Illumination, filiale des studios américains Universal, a racheté la partie animation de Mac Guff et a lancé les deux films suivants (ainsi que celui spécialement dédié aux Minions, en 2015).

Pour ce Moi, moche et méchant-3, les deux Français ont donc un coréalisateur  supplémentaire, Kyle Balda, satisfait de ce travail en trio: "le travail d’équipe permet de diviser les tâches à la fois au niveau technique mais également créatif", explique-t-il. "Quand Pierre se concentre sur l’animation et l’histoire, Éric en profite pour s’occuper du design des personnages et des effets visuels, et moi je m’attelle au story boarding et au montage".

Mais comme pour beaucoup de franchises, l'imagination s'essouffle. Le n°2 était inventif, ce n°3 est plus poussif, avec une histoire qui part un peu dans tous les sens (le frère jumeau, le méchant à combattre, l'île aux cochons). Parallèlement, on voit de temps en temps les Minions, qui se rebellent et quittent Gru, qui font irruption sur un tournage puis un télé-crochet à Hollywood, qui se retrouvent en prison, qui s'évadent pour rejoindre Gru, etc., mais qui ne participent pas vraiment à l'histoire.

De même on est ravi de retrouver Lucy et les trois fillettes, mais là encore elles apparaissent dans de petits sketches parallèles et sans rapport avec le fil de l'histoire. Dommage car la benjamine, Agnès, est toujours aussi craquante et rêve toujours, ici, de rencontrer une vraie licorne. Y parviendra-t-elle? C'est (aussi) un des suspenses du film…

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):


Voir la version optimisée mobile de cet article