La Française la plus célèbre à Hollywood

Nominations pour les Oscars: Marion Cotillard face à deux actrices américaines et deux actrices anglaises (DIAPORAMA)

Marion Cotillard en février 2008, recevant son Oscar pour "La Môme" - ©Gary Hershorn/Reuters

Elle va peut-être réaliser un doublé historique. Après "La Môme" en 2008, Marion Cotillard est nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice, pour "Deux jours, une nuit". Face à elle, deux Américaines et deux Britanniques.

C'est très rare à Hollywood: c'est pour son rôle dans un film en langue étrangère (en français, en l'occurrence) que Marion Cotillard a été nommée jeudi pour l'Oscar de la meilleure actrice, pour son rôle dans Deux jours, une nuit, des frères belges Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Elle aura en face d'elle quatre concurrentes qui jouent dans des films en anglais: Julianne Moore (dans Still Alice), Reese Witherspoon (dans Wild), Rosamund Pike (dans Gone Girl) et Felicity Jones (dans Une merveilleuse histoire du temps).

Marion Cotillard, 39 ans, était déjà entrée dans l'histoire en devenant, en 2008, la première Française à obtenir cet Oscar de la meilleure actrice pour un film en français, La Môme, dans lequel elle interprétait Edith Piaf. Deux autres actrices françaises ont obtenu cet Oscar, mais pour des films en anglais tournés à Hollywood: Claudette Colbert en 1935 dans New York-Miami et Simone Signoret en 1960 dans Les chemins de la haute ville.

Dans Deux jours, une nuit, Marion  interprète le rôle d'une employée d'une petite entreprise qui, revenant au travail après un arrêt-maladie pour dépression, apprend qu'elle est licenciée afin que ses collègues obtiennent une prime. Elle a un week-end (deux jours, une nuit) pour convaincre ces collègues de renoncer à leur prime pour lui permettre de garder son emploi.

De ses quatre concurrentes pour l'Oscar de la meilleure actrice, une seule l'a déjà obtenu, comme elle: Reese Witherspoon, 38 ans, qui avait obtenu la statuette en 2006 pour son interprétation de la chanteuse de country June Carter Cash dans le film Walk the Line. Cette année, elle est nommée pour Wild, dans lequel elle joue le rôle d'un autre personnage réel, Cheryl Strayed, qui a raconté son histoire dans un best-seller en 2012: celle d'une jeune femme lasse de la vie qui décide de faire une randonnée en solitaire de 1.700 kilomètres sur la côte ouest américaine, pendant trois mois. Le film vient de sortir ce mercredi 14 janvier sur les écrans français.

La deuxième rivale de Marion Cotillard, Juliane Moore, 54 ans, est la plus dangereuse, dans un rôle "à Oscar". Elle a été nommée à quatre reprises pour les Oscars de meilleure actrice et meilleur second rôle depuis 1998 (pour Boogies Nights, La fin d'une liaison, Loin du paradis, The Hours), mais n'a jamais décroché la statuette dorée. Dans Still Alice, elle interprète l'histoire vraie d'une linguiste et mère de famille qui apprend qu'elle a la maladie d'Alzheimer. Le film, qui sortira dans les salles françaises le 10 juin,  est tiré d'un livre à succès écrit par Lisa Genova.

Les deux autres concurrentes pour cet Oscar de meilleure actrice sont britanniques. Rosamund Pike, 35 ans, s'était principalement cantonnée dans des seconds rôles avant de tenir deux rôles principaux récemment: face à Tom Cruise dans Jeack Reacher en 2012, et face à Ben Affleck dans Gone Girl, le thriller de David Fincher sorti dans les salles françaises le 8 octobre 2014. Elle y interprète la femme de Ben Affleck, qui a disparu et dont on croit qu'elle a été tuée par son mari, mais qui en réalité est toujours vivante et fait tout pour que celui-ci soit accusé.

La plus jeune des cinq candidates à l'Oscar est la moins connue: Felicity Jones, 31 ans, elle aussi britannique, n'a joué que de petits rôles au cinéma et à la télévision avant de décrocher l'un des rôles principaux d'Une merveilleuse histoire du temps. Elle y interprète le rôle de Jane Hawking, la première femme du physicien Stephen Hawking. Le film, tiré de son autobiographie, est nommé notamment pour l'Oscar du meilleur film. Il sortira la semaine prochaine, mercredi 21 janvier, sur les écrans français.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr