Super-héros à gogo

On a vu "Avengers-3 Infinity War": la critique garantie sans spoiler (vidéo)

Le méchant c'est lui: Thanos. - ©The Walt Disney Company/Marvel Studios

Ils sont venus, ils sont tous là: pas moins d'une vingtaine de super-héros sont à l'affiche du troisième épisode des films "Avengers", des studios Marvel, intitulé "Infinity War". Très attendu par les fans, le film sort ce mercredi en France, deux jours avant sa sortie américaine.

On n'avait jamais vu autant de super-héros dans un même film. Les studios Marvel réunissent toutes leurs stars dans le troisième épisode de leur série Avengers, intitulé Infinity War, qui sort ce mercredi 25 avril sur les écrans français, deux jours avant que les spectateurs américains le découvrent.

C'est le 19e film des héros Marvel, et il marque le 10e anniversaire du premier, Iron Man, sorti en 2008. Sur l'affiche du film (voir ci-dessous), Tony Stark alias Iron Man (Robert Downey Jr), bras étendus, est entouré de Captain America (Cris Evans), Thor (Chris Hemsworth) et la Veuve noire (Scarlett Johansson). Et de 19 autres super-héros. Et derrière lui, le grand méchant du film, Thanos (Josh Brolin).

Petit rappel pour les fans (et les autres). Dans le premier Avengers en 2012, une partie des super-héros étaient réunis par le chef des services secrets du SHIELD, Samuel L. Jackson, pour sauver la planète d'une invasion hostile ourdie par des extra-terrestres menés par Loki, le frère renégat de Thor. Dans le deuxième épisode en 2015, Avengers: L'ère d'Ultron, Tony Stark/Iron Man et Bruce Banner/Hulk ne trouvaient rien de mieux que de créer une super-intelligence artificielle, Ultron, qui se retournait contre eux et menaçait d'exterminer la planète.

Lire la critique – Avengers: L'ère d'Ultron: les mêmes, en mieux

Cette fois-ci, dans le troisième volet de la saga, le méchant s'appelle Thanos, et c'est de loin le plus méchant des méchants cinématographiques de l'espace depuis Dark Vador dans Star Wars. Il a une conception radicale de la régulation démographique: éliminer, au hasard, la moitié de la population, ce qu'il a fait sur sa planète Titan et ce qu'il veut faire sur Terre, qu'il projette de contrôler.

Pour cela, il lui faut obtenir les six "pierres d'infinité" aux pouvoirs variés qui, réunies sur le gant de sa grosse main gauche, lui permettront de devenir le maître de l'univers: la pierre de l'Espace (bleue), la pierre du Pouvoir (mauve), la pierre de la Réalité (rouge), la pierre de l'Esprit (jaune), la pierre du Temps (verte) et la pierre de l'Âme (dont on ignore encore la couleur…). Tout au long des films Marvel, ces pierres sont apparues de-ci de-là et, en début de film, le méchant Thanos en a déjà deux en sa possession: celle du Pouvoir, récupérée sur la planète Xandar, et celle de l'Espace, volée à Thor. Restent les quatre autres…

Seuls ou en groupe, les Avengers et autres super-héros vont affronter Thanos et ses sbires, venus leur chercher noise sur différentes planètes et sur la Terre: dans le désordre d'apparition à l'écran –pour ne pas spoiler–, les spectateurs vont donc voir défiler Iron Man, la Veuve Noire, Bruce Banner (Mark Ruffalo, qui a du mal à se transformer en Hulk), Thor (qui a du mal à récupérer son marteau), Captain America, Spider-Man (Tom Holland), Black Panther (Chadwick Boseman), Docteur Strange (Benedict Cumberbatch), Vision (Paul Bettany), Wanda la Sorcière rouge (Elizabeth Olsen), Wang (Benedict Wong), Falcon (Anthony Mackie), le colonel James Rhodes (Don Cheadle) et l'équipage des Gardiens de la galaxie Star-Lord (Chris Pratt), Gamora (Zoe Saldana), Drax, Mantis, Rocket et Groot…

avengers-3-infinity-war-affiche-walt-disney-francesoir.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

La réalisation du film a été confiée aux frères Joe et Anthony Russo, qui avaient réalisé les deux Captain America: Le soldat de l'hiver et Captain America: Civil War en 2014 et 2016. Ils sont rodés aux effets spéciaux, et abusent un peu des scènes de combat mais sont portés par un scénario qui avance sans faiblir et surtout par une débauche de personnages inédite –des super-héros à n'en plus finir.

Lire la critique – Captain America: Civil War: les Avengers se déchirent

On assiste ainsi à des retrouvailles entre vieux complices mais aussi à des personnages qui font connaissance pour la première fois dans ce grand univers Marvel: c'est le cas pour les héros des Gardiens de la galaxie, qui rencontrent les Avengers qu'ils ne connaissaient pas. Retrouver Star-Lord et Thor dans le même vaisseau spatial et se demander qui va prendre le contrôle l'un de l'autre, on n'avait jamais vu cela. De même, on n'avait jamais vu Spider-Man faire un tour dans l'espace, loin de son quartier new-yorkais du Queens…

Le personnage de Thanos-le-méchant domine bien sûr le film et, sans spoiler, on peut dire que Gamora, qui est sa fille, tient un rôle prépondérant dans l'histoire. Star-Lord est le plus drôle, Captain America le plus sérieux, Docteur Strange le plus décidé, Thor le plus fragile et Iron Man plus discret qu'à l'accoutumée. Comme dans les deux précédents épisodes, les dialogues et altercations entre super-héros parsèment l'histoire d'humour et de second degré, entre deux scènes de batailles et de bagarres aux effets spéciaux musclés, pendant deux heures et demie.

Les fans de super-héros en ont pour leur compte et en prennent plein les yeux. Mais cet Avengers-3 Infinity War n'est pas le dernier puisque l'épisode-4, déjà tourné, est attendu pour mai 2019. Et, oui, après les huit minutes du générique de fin, on a un petit aperçu de la suite de l'histoire –avec un personnage pas vu dans le film. Et, non, on ne vous en dira pas plus…


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr