Ils divorcent

"Papa ou maman": Laurent Lafitte et Marina Foïs jouent les parents indignes

Marina Foïs et Laurent Lafitte, couple modèle... ou presque - ©Thibault Grabherr/Pathé Distribution

Sur une belle idée de départ, le film "Papa ou maman" (ce mercredi 4 février sur les écrans) offre un duo comique épatant: Laurent Lafitte et Marina Foïs, couple modèle, en viennent à se détester mais restent sympathiques jusqu'au bout.

*/

C'est une comédie à la française comme on les aime, particulièrement réussie, et dont le charme principal réside dans son couple d'acteurs vedettes: Laurent Lafitte et Marina Foïs sont savoureux dans Papa ou maman, premier film de Martin Bourboulon.

Vincent et Florence forment un couple modèle. Il est obstétricien à l'hôpital, elle est ingénieur sur des chantiers, ils ont trois enfants de 14, 12 et 9 ans, une belle maison, des relations harmonieuses avec leurs enfants... mais ils ont décidé de divorcer. Le courant ne passe plus entre eux.

Mais ils restent amis, et veulent réussir aussi leur divorce. C'est d'un commun accord, dans le calme, qu'ils ont pris la décision de se séparer. "On a toujours préféré les Beatles aux Rolling Stones, on n'a pas envie de faire la tournée de trop", dit Florence aux amis.

Leur décision est prise, mais comment l'annoncer aux enfants, qui ne se doutent de rien? Tout va se précipiter quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont rêvé: Vincent doit partir pour Haïti, Florence est mutée au Danemark.

Dès lors, chacun va tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants. Ils ont décidé que ce sont ces derniers qui décideraient de choisir entre les deux. Ils ont deux jours pour les convaincre de choisir l'autre. Et tous les coups sont permis...

C'est le premier film de Martin Bourboulon, 35 ans, qui a fait ses classes avec Jean-Paul Rappeneau et a tourné plusieurs publicités et une centaine de sketches pour Les Guignols de l'info sur Canal+. Il en a gardé un sens du rythme et un humour qu'il traduit dans les dialogues entre Laurent Lafitte et Marina Foïs, qui se régalent et donnent un ton hilarant au film.

C'est parfois inégal, dans la seconde moitié cela part un peu dans tous les sens et le scénario n'est pas toujours bien maîtrisé. Mais on ne boude pas son plaisir et on se laisse séduire par ce duo comique qui exploite à fond une belle idée de départ.

Il faut ajouter à cela un superbe plan-séquence en ouverture du film, trois enfants impeccables et admirablement dirigés (on va citer leurs noms: Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand, Achille Pottier) et... un petit hamster qui observe ces bouleversements familiaux avec une certaine sérénité.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

 

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr