Images-choc

Australie: attaqué par un requin, un plongeur se sauve in-extremis grâce à son harpon (VIDEO)

Après s'être fait tirer dessus, le requin a fui avec le harpon planté dans sa gueule. - ©Capture d'écran Youtube

Un plongeur australien, qui pratiquait la pêche sous-marine, a été attaqué par un requin bouledogue et s'en est sorti sans une égratignure grâce à ses excellents réflexes, et son harpon. Pas de nouvelles du requin en revanche...

Attention, ces images peuvent heurter la sensibilité des plus fragiles. En Australie, un plongeur adepte de la pêche sous-marine a eu la plus grosse frayeur de sa vie pour commencer 2017. Alors qu'il s'adonnait à son sport favori, il a été surpris par un requin bouledogue (requin trapu pouvant mesurer jusqu'à 3,50 mètres de long) qui lui a foncé dessus sans crier gare.

Cet homme -un anonyme qui se filmait à l'aide d'une caméra embarquée- a eu le temps de dégainer son harpon et de l'actionner pour tirer alors que l'animal lui fonçait dessus, gueule ouverte. La flèche s'est d'ailleurs plantée directement dans le palais du monstre des mers, qui s'est débattu violemment avant de s'enfuir... avec le harpon. Une grande tache de sang a obscurci l'eau. On ne sait pas si le requin bouledogue a survécu. Le pêcheur a lui pu remonter à la surface, indemne, émotionnellement bien secoué.

Mise en ligne le dimanche 8 janvier par la chaîne YouTube "Liquid Vision", la vidéo a déjà été vue près d'1,8 million de fois.

Les attaques de requins sont généralement assez rares. L'animal marin s'en prend rarement à l'homme s'il ne se sent pas menacé. Mais en 2016, plusieurs accidents mortels de ce type ont été répertoriés.

En Australie, au large de Mindarie, au nord de Perth, une femme de 60 ans est morte après plusieurs morsures de requin. Trois pêcheurs avaient tenté de l'aider, en vain. Deux jours plutôt, non loin de là, un surfeur de 29 ans avait également perdu la vie après s'être fait attaquer. Dans les deux situations, les victimes pratiquaient des sports nautiques.

(Voir ci-dessous la vidéo de l'attaque du requin)

 


Voir la version optimisée mobile de cet article