Après trois ans de galère

Christian Page, le SDF le plus connu de Twitter, a trouvé un toit

Christian Page était SDF depuis trois ans à Paris, (Illustration) - ©Jacques Demarthon/AFP

Christian Page, une SDF qui tient un compte Twitter suivi par plus de 30.000 personnes, a enfin trouvé un toit. Il l'a annoncé lundi sur son compte. Cet ancien sommelier vivait dans la rue depuis trois ans.

C'est une grande nouvelle pour Christian Page: après trois ans de galère, ce SDF a enfin trouvé un logement. Le quadragénaire est connu pour être le propriétaire d'un compte Twitter dans lequel il relate ses journées, et ses galères, vécues dans la rue.

Mais lundi 6, il a annoncé à ses quelque 30.000 followers qu'il avait enfin trouvé un toit.

"Je rêvais depuis longtemps de vous envoyer ce tweet... D'abord ils m'ont blacklisté mais en fin de compte, ils ont plié... Je ne suis plus sans abri...", a-t-il écrit visiblement heureux et soulagé.

A voir aussi: Polémique à Nice autour de la fermeture d'une fontaine utilisée par des SDF

Il a bien sûr aussi remercié les nombreux membres de sa communauté qui l'ont soutenu tout au long de ces années dans la rue.

Il vit aujourd'hui dans un logement social situé à Clichy, dans les Hauts-de-Seine. Un appartement de 25 mètres carrés environ et pour lequel il devra s'acquitter d'un loyer de 80 euros à partir du mois de septembre.

"J'ai une demande d'hébergement qui court depuis plus de trois ans et effectivement, à un moment ou un autre, je m'attendais à ce que j'ai une place pour moi", a-t-il expliqué au micro de Europe 1. "C'est illusoire parce que je suis quelqu’un qui est quand même en bonne santé, je ne suis pas vraiment un prioritaire. À un moment, on m'a appelé et on m'a dit «Écoutez, c'est votre tour»", s'est-il réjouit tout en assurant que sa médiatisation n'avait pas joué dans l'obtention de son logement social.

Christian Page est devenu sans domicile fixe à la suite d'une rupture douloureuse et d'une descente aux enfers. Avec un toit au dessus de la tête, cet ancien sommelier espère aujourd'hui pouvoir revoir son fils et retrouver "quelqu'un qui l'aime".

Très concerné par le sort des SDF en France, il est d'ailleurs devenu l'un de leur porte-parole dans les médias, il est en outre peu probable qu'il arrête son combat pour une meilleure prise en charge des hommes et femmes vivant dans la rue.

A lire aussi:

Enterrement de vie de garçon - ils paient un SDF pour se faire tatouer le front

Lille - 200 euros d'amende pour le SDF qui mendiait dans le métro

Pau - la police refuse d'enregistrer la plainte d'un SDF violemment agressé


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr