C'est mon choix

A deux ans, cet enfant sait résoudre un gros dilemme (VIDEO)

Nicolas est face à un gros dilemme, que va-t-il faire? - © Capture d'écran Youtube

L'insouciance des enfants peut être assez étonnante et celle de Nicolas a frappé son père. Professeur de philosophie, il donne un choix de morale à son fils et la solution du petit garçon est assez déconcertante.

Face à un dilemme, un petit garçon nommé Nicolas a une réponse bien à lui. Alors qu’il joue avec des trains, son père lui explique qu’il a un problème: cinq personnes sont sur la voie du train alors qu’une personne est sur une autre voie. Il doit choisir entre sacrifier une personne pour en sauver cinq ou laisser les cinq personnes mourir. Doit-il dévier le train ou le laisser rouler sur la voie initiale? Face à ce problème, Nicolas réfléchit une seconde et décide de déplacer la personne seule sur la voie de passage du train puis leur roule dessus avec la locomotive.

La vidéo, mise en ligne sur Youtube mercredi 31, a été filmée par E.J. Masicampo un professeur de philosophie américain. Mais pourquoi poser cette question à son fils de deux ans? Il a expliqué le but de la manoeuvre, écrivant: "Je donne un cours de philosophie de la morale ce semestre et on a passé une partie de la première journée à parler du dilemme du tramway, qui est fréquemment utilisé comme un dilemme éthique dans les discussions sur la moralité. Quand je suis rentré à la maison ce soir-là et que je jouais aux trains avec mon fils, j’ai pensé qu’il serait intéressant de voir sa réponse au dilemme du tramway".

Le dilemme du tramway est un postulat inventé en 1967 qui permet d’étudier les choix humains face à un problème, qui, à première vue, ne satisfait pas la morale: pour empêcher le train de tuer cinq personnes il faut faire le choix d’en sacrifier une. Loin d’être évidente, la décision engage l’éthique personnelle d'une personne et on comprend qu’à deux ans, Nicolas préfère sacrifier tout le monde. Sa décision a en tout cas beaucoup amusée les internautes: depuis sa publication la vidéo a été vue plus de cinq millions de fois.

 


Voir la version optimisée mobile de cet article