C'était dans "France-Soir"

Février 1952: la mort de George VI, roi d'Angleterre (VIDEO)

La Une du 7 février 1952 - ©DR

Le 6 février 1952, le roi George VI, père de l'actuelle reine Elisabeth II, s'éteignait dans son sommeil à l'âge de 56 ans, après 15 ans de règne. Le "roi bègue", à la tête du Royaume-Uni pendant la Seconde guerre mondiale, a été popularisé par le film "Le discours d'un roi".

Le jeudi 7 février 1952, France-Soir annonce, sur toute la largeur de sa première page, la mort, la veille, du roi du Royaume-Uni et des dominions britanniques, après un peu plus de 15 ans de règne.

"George VI est mort, Elizabeth proclamée reine", titre le journal de Pierre Lazareff (qui a choisi l'orthographe anglaise du nom d'Elisabeth). France-Soir précise que "le roi, qui a été retrouvé inerte dans son lit ce matin, avait succombé à une embolie pendant son sommeil. Il avait 56 ans".

Sa fille aînée, l'actuelle souveraine Elisabeth II toujours sur le trône, était à l'étranger à ce moment-là, faisant étape en Afrique alors qu'elle devait se rendre en Australie. "Elizabeth, prévenue par radio au Kenya, a fondu en larmes en apprenant son deuil", écrit France-Soir, sous une photo de la future reine, âgée de 26 ans. Une autre photo en Une montre le roi avec sa femme, la reine consort Elisabeth (la "reine mère", décédée en 2002), et leurs deux petits-enfants, le prince Charles et la princesse Anne (les deux premiers enfants d'Elisabeth II, alors âgés de trois ans et demi et un an et demi).

cetait_dans_fs_46.jpeg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

Fils de George V (1865-1936), George VI –dont le prénom de naissance était Albert–, avait accédé au trône malgré lui, le 11 décembre 1936, après l'abdication de son frère aîné Edward VIII. Celui-ci avait préféré renoncer à la couronne, après seulement 10 mois de règne, pour épouser une Américaine deux fois divorcée.

Enfant timide et solitaire, gaucher contrarié, George VI bégayait. Un défaut surmonté à force de volonté et qu'a rendu célèbre en 2010 le film Le discours d'un roi, qui obtint quatre Oscars (dont meilleur film et meilleur acteur pour Colin Firth). Ce fameux discours radiodiffusé fut celui annonçant l'entrée en guerre de l'Angleterre contre l'Allemagne, en septembre 1939, après l'invasion de la Pologne.

Pendant toute la guerre, George VI et son épouse montreront un sens de l'abnégation et du devoir qui leur vaudra une immense popularité dans l'opinion publique. Ainsi, pendant les bombardements sur Londres (le "Blitz") de septembre 1940 à mai 1941, le couple royal restera à Buckingham Palace et refusera d'aller se réfugier dans sa résidence écossaise de Balmoral.

De santé fragile, surmené, souffrant d'athérosclérose et d'un cancer du poumon dû à l'excès de tabac, George VI est mort dans son sommeil d'une thrombose coronaire, au château de Sandringham (nord-ouest du pays), après une chasse au lièvre dans la journée. Ses funérailles auront lieu le 15 février et sa fille Elisabeth II, officiellement reine depuis le 6 février, sera couronnée un an et demi plus tard, le 2 juin 1953.

En ce 7 février 1952, France-Soir précise dans un encadré que "la première phrase du God Save the King (Dieu sauve le Roi), l'hymne national britannique, va être changée. Comme du temps de la reine Victoria, c'est désormais God Save the Queen (Dieu sauve la Reine) que les Anglais chanteront".

(Voir ci-dessous la mort de George VI aux actualités cinématographiques Pathé):

 

 

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr