Musique

Jacques, phénomène de la musique électronique française, compose avec les objets du quotidien (VIDEO)

Jacques joue avec les sons des objets du quotidien. - ©Capture d'écran YouTube

Jacques, un jeune Strasbourgeois, revisite la musique techno à sa façon en utilisant les bruits d'objets du quotidien. Sa coiffure improbable et sa vision de la musique l'ont propulsé sur le devant de la scène électronique française et son EP, "Tout Est Magnifique" pourtant sorti en 2014, a aujourd'hui un grand succès, de même que ses vidéos en ligne.

L'EP (un album court) Tout Est Magnifique est l'aboutissement de longues années de travail pour Jacques, nouvelle star de la scène électronique et techno française. C'est en 2013 que le jeune strasbourgeois arrive à Paris. Il y fonde un squat d'artiste, Point G, près du canal de l'Ourq, où il commence à expérimenter de nouvelles façons de mixer. Il déménage ensuite dans d'autres résidences d'artistes à Asnières (Hauts-de-Seine) puis Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Il y met au point Tout Est Magnifique avec son label Pain Surprises qu'il finit d'enregistrer à Montreuil  (Seine-Saint-Denis).

Jacques est aujourd'hui la coqueluche des médias, son style très atypique et ses clips singuliers, en plus de sa musique, y jouent beaucoup. L'artiste faisait d'ailleurs la une du magazine Les Inrockuptibles dans l'édition du 25 janvier.

Comme on peut le voir dans la vidéo, pour cet EP, Jacques n'utilise que des objets du quotidien pour faire ses musiques: vélos, tampons, eau, machine à écrire, stylo... Tout ce qui produit un son a sa place dans les différents morceaux.

Mais le jeune homme n'oublie pas où il a commencé la musique: les résidences d'artistes de la région parisienne. C'est d'ailleurs dans l'une d'elles qu'est tournée cette vidéo. L'Amour était une résidence d'artistes à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) qui proposait des pièces de théâtres, spectacles musicaux et expositions, la résidence a aujourd'hui fermé ses portes.


Voir la version optimisée mobile de cet article