Sexy et militant

#JeSuisCute: photos sexy et féminisme, la démarche sur Twitter fait polémique

La démarche #JeSuisCute fait polémique. - ©Twitter/MannyKoshka

Un nouveau mot-dièse fait vibrer le Twitter francophone: #JeSuisCute propose aux femmes qui ne veulent pas cacher leur corps et qui en sont fières de s'exposer sur le réseau social.

C'est la dernière initiative en vogue dans la lutte contre le harcèlement et la manifestation du droit des femmes de montrer leur corps. Le mot-dièse #JeSuisCute sur Twitter propose en effet aux jeunes femmes qui le désirent de publier des photos personnelles partiellement dénudées, ou du moins sexy. Rien d'autre. Mais cela a suffi pour déclencher des vagues de commentaires indignés.

La démarche a débuté le 28 juillet, sur le compte Twitter @MannyKoskha, une mannequin originaire de Lille. Elle publie ce jour-là quatre photos d'elle en lingerie, relativement sages d'ailleurs (son tweet épinglé la montre fichée utilisant un sextoy…), accompagnée du message: "Si toi aussi tu t'en bats littéralement la race de la Police des Moeurs Twitter qui pense que les nanas qui choisissent de montrer leur corps sont des putes, tu peux balancer tes selfies préférés en lingerie sous le #JeSuisCute".

Voir aussi - Femme harcelée dans la rue à Paris: enquête ouverte pour "violences" et "harcèlement sexuel"

De nombreuses internautes ont alors posté des photos personnelles allant de la nudité à des clichés habillés de manière relativement classique. La plupart accompagnée d'un bref commentaire –Twitter oblige– sur l'importance du respect dû aux femmes.

Mais les commentaires, eux, ne sont pas de cet avis. Derrière les insultes qui semblaient presque –hélas– inévitables, d'autres commentaires émanant d'hommes critiquent la vacuité qu'ils ressentent face à ce genre de démarche. Le plus souvent avec des messages infantilisants ou ridiculisant les jeunes femmes s'affichant sur le réseau.

Des commentaires féminins complètent les détracteurs. Plus pondérées, ces dernières regrettent tout de même la vision des partisanes de #JeSuisCute qui ne considèrent l'affirmation sur les réseaux sociaux que sous le prisme de la nudité ou de l'affichage sexy.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr