Juste un "copain"

La jolie fan russe de la Coupe du monde dément: elle n'est pas actrice porno (photo)

Natalia Nemtchinova l'assure: elle ne fait pas de porno. - ©Capture d'écran YouTube

Depuis le début de la Coupe du monde 2018, elle faisait monter la température dans les gradins lors des matchs de la Russie. Mais la belle Natalia Nemtchinova faisait surtout le "buzz" car plusieurs médias avaient révélé une hypothétique carrière sur la scène porno locale. La jeune femme dément.

Ses admirateurs risquent de ne plus la revoir enflammer les gradins depuis que la Russie a été éliminée de son mondial (en quarts-de-finale contre la Croatie, après une séance de tirs au but). Elle a tenue malgré tout à mettre les choses au clair. Natalia Nemtchinova (parfois désignée comme "Natali Nemtchinova") dément formellement être actrice de films porno, une information dévoilée à l'origine dans les médias anglo-saxons, illustrations à l'appui.

La belle a en effet fait forte impression devant les objectifs des photographes, les caméras et, par réverbération, sur les réseaux sociaux, lors des différents matchs de la sélection nationale russe qui connaissait jusqu'à son élimination un parcours satisfaisant. Natalia Nemtchinova affichait ses atouts physiques via ses hauts relativement courts et aux couleurs de la "Sbornaya", et son sourire ravageur.

Elle avait d'ailleurs quelques sérieuses références puisque la jeune femme de 28 ans avait été élue Miss Moscou en 2007.

Mais rapidement, ce sont d'autres images plus corsées qui ont émergé. Des photos érotiques, mais surtout des vidéos porno qui prouveraient que la belle s'est éloignée des podiums pour embrasser une carrière sur les plateaux de tournages du cinéma X russe. Une carrière "hot" dans laquelle elle se serait distinguée sous les noms de Natalia Andreeva, Delilah G, Danica, Amanda, Asya ou encore Annabell.

natalia.jpg

Ce contenu n'est pas compatible AMP. Cliquez-ici pour accéder au site mobile

©Youtube.com

Interrogée par un hebdomadaire russe, la belle a démenti s'être lancé dans la licencieuse activité: "Probablement, quelqu'un dira le contraire, mais je n'ai jamais travaillé dans l'industrie du porno. Tout ce qu'ils écrivent sur moi n'est pas vrai". Quid alors des images coquines visibles sur Internet? "En fait, l'histoire de mes photos est ancienne. Il y a cinq ans, j'avais un copain. Nous avons rompu. Il a commencé à se venger. Il a mis une vidéo sur internet, et à partir de ce moment, il y a eu un effet boule de neige. Puis il a partagé toutes mes photos". Du simple "revenge porn" donc assure la jeune femme, dont le nom est d'ailleurs devenu un "tag" populaire sur les sites diffusant des vidéos porno montrant des performeuses n'ayant qu'une vague ressemblance avec Natalia Nemtchinova.

Si la belle supportrice explique même avoir "pleuré" face aux rumeurs sur sa carrière, elle avait pourtant assuré être partante pour se prêter à "une séance photo nue, belle, folle et sexy" avec toute l'équipe nationale si celle-ci remportait le trophée. Dommage pour les fans!


Voir la version optimisée mobile de cet article