Un travail de titan

La plage la plus sale du monde a été nettoyée (vidéo)

La plage de Versova était connue pour être "la plage la plus sale du monde". - ©Capture d'écran Facebook

A Bombay, des bénévoles se sont relayés durant un an pour nettoyer la plage de Versova, l'une des plages les plus sales du monde. Cet immense chantier a été terminé en janvier et la plage a enfin pu retrouver l'état qui était le sien autrefois.

Chaque week-ends pendant un an des bénévoles se sont retrouvé pour nettoyer "la plage la plus sale du monde" à Bombay en Inde. La plage de Versova croulait sous les ordures à tel point qu'il était devenu impossible de voir le sable. Excédés, des bénévoles locaux ont alors décidé de la nettoyer pour qu'elle retrouve son visage d'antan, ça n'était pas la première fois que des habitants nettoyaient la plage mais un mouvement d'une telle ampleur était une première.

Cette démarche colossale s'est terminé en janvier dernier, après un an de travail acharnéde 1.500 volontaires qui se sont retrouvés afin de restaurer la plage, longue de 2,5 kilomètres, mondialement connue pour être "la plus sale du monde". Tout avait pourtant commencé très humblement: seulement deux personnes avaient entamé d'elles-mêmes la tâche.

Près de trois tonnes d'ordures ont été ramassées et une association regroupant tous les amoureux de la nature s'est créée: Verso Resident Volunteers. Leur engagement a eu un impact tel que Lewis Pugh, directeur du programme environnemental Patron of the Ocean de l'ONU les a rejoint pour les aider à atteindre leur but.

La pollution en Inde est un gros problème de santé publique: plus d'un million d'Indiens sont par exemple morts de façon prématurée a cause de la très mauvaise qualité de l'air en 2016 selon une étude du Health Effects Institute.

L'industrie du sous-continent est très dépendante du charbon qui pollue énormément. En novembre 2016, la capitale, Delhi, avait connu une vague de pollution aux particules fines: leur concentration avait atteint plus de 1.000 microgrammes par mètre cube alors que le seuil admissible fixé par l'OMS est de 60 microgrammes.

(Voir ci-dessous la vidéo du nettoyage de la plage)


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr