Glamour

Miss France: 33 belles filles au soleil (DIAPORAMA)

Sylvie Teiller, présidente du Comité Miss France, en plein travail à Punta Cana. - ©SylvieTellier/Miss France/Twitter

Les candidates au titre de Miss France 2015 sont arrivées ce week-end à Punta Cana, en République dominicaine. Dans un décor paradisiaque, elles vont travailler toute la semaine pour être prêtes pour le jour-J, le 6 décembre.

Depuis ce samedi 15 novembre, les 33 candidates pour le titre Miss France 2015 se dorent la pilule au soleil. Ou presque. Parce qu'en fait, elles sont en plein travail, sur les plages dorées de Punta Cana, principale station balnéaire de République dominicaine.

Les Miss régionales sont sur place pour une semaine, pour tourner des vidéos de présentation qui seront diffusées lors de la soirée de l'élection, le 6 décembre à Orléans, en direct sur TF1. C'est Patrick Bruel qui sera le président du jury.

"C'est quand même plus sympa de travailler à la plage!", a tweeté Sylvie Tellier, les pieds dans l'eau, en train de répondre aux questions d'un journaliste et filmée par un cameraman.

Les Miss avaient décollé de Roissy vendredi pour un vol de neuf heures à bord d'un Airbus de la compagnie XL Airways France avec quelque 400 passagers à bord. L'envoyée spéciale du Parisien/Aujourd'hui en France raconte ce voyage dans le numéro de dimanche du quotidien: "on a davantage l'impression d'être face à une bande de copines qu'à de redoutables compétitrices".

Pourtant, pendant le vol, les concurrentes ont déjà commencé à travailler. Elles se sont livrées à des séances individuelles de maquillage. "L'avion s'est transformé en une parfumerie géante où chacune des 33 Miss se scrute dans son miroir, une imposante tousse de maquillage à portée de main", raconte la journaliste du Parisien.

Et de conclure: "opération réussie, à l'arrivée à l'hôtel à 2h du matin heure française, elles sont toutes aussi fraîches que les cocktails maison qui leur sont distribués".

(Voir ci-dessous le diaporama des 33 candidates au titre).

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr