Clash

"ONPC": violent échange entre Eric Dupont-Moretti et Christine Angot (vidéo)

Eric Dupont-Moretti a pris la défense de Virginie Calmels, elle aussi invitée de ONPC, face à Christine Angot. - © Martin BUREAU / AFP/Archives

Lors de l'émission "On n'est pas couché" la chroniqueuse Christine Angot a eu un violent échange avec Eric Dupont-Moretti. L'avocat avait alors pris la défense d'une autre invitée, Virginie Calmels. Il a reproché à la chroniqueuse de trop accorder d'importance aux anciens compagnon de la vice-présidente de LR.

Même hors des tribunaux, Eric Dupont-Moretti reste avocat. Et les téléspectateurs de l'émission On n'est pas couché samedi 10 n'ont pas pu l'oublier. Le ténor du barreau a eu un violent échange avec Christine Angot alors qu'il défendait une autre invitée.

Il a pris la défense de Virginie Calmels, vice-présidente de LR, qui était elle aussi présente sur le plateau.

A voir aussi: Le clash entre Laurent Baffie et Christine Angot coupé au montage dans "ONPC"?

"Je trouve ça d'une violence…" , a lâché l'avocat après que la chroniqueuse a évoqué les relations amoureuses qu'avait vécu la première adjointe d'Alain Juppé. Elle dénonçait alors "l'homogénéité sociale" dans laquelle Virginie Calmels vivait: elle a vécu avec David Cravenne, conseiller de Brice Hortefeux, Christian Blanc, ancien PDG de Air France. Aujourd'hui la femme politique partage sa vie avec Jérôme Chartier, soutien de François Fillon lors de l'élection présidentielle.

Peu avant Virginie Calmels avait fait remarquer à Christine Angot que l'évocation de la vie privée des femmes politiques était récurrente lors des portraits, beaucoup plus que pour leurs collègues masculins.

"Pardon mais que vous alliez ici publiquement exposer un passé sentimental dont peut-être madame n'a pas envie de parler… je pense que c'est aller très loin, on est pas au tribunal", a lancé l'avocat à l'auteure.

"Je ne suis pas une journaliste, je suis ici pour essayer de dire comment je peux ressentir certaines phrases", lui a rétorqué Christine Angot en dénonçant l'agressivité de son interlocuteur. "Je ne suis pas une journaliste, vous n'avez pas à m'interrompre comme une journaliste", s'est-elle plainte, bien que son métier à ONPC implique d'être bien souvent interpelée.

L'avocat a ensuite lancé un second pic en expliquant qu'il espérait que l'échange tendu ne serait pas coupé au montage, en révérence à une séquence de dispute entre la chroniqueuse et Laurent Baffie qui avait été retirée de l'émission en février.

Les deux n'ont finalement pas réussi à trouver un terrain d'entente et Laurent Ruquier a finalement mis fin au débat.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr