Bonjour tout le monde!

Première sortie pour les trois lionceaux du zoo de Paris (DIAPORAMA)

Les trois lionceaux ont découvert le monde extérieur ce vendredi 26. - ©Charles Platiau/Reuters

Atlas, Kibo et Shani, les trois lionceaux africains du Parc zoologique de Paris âgés de 2 mois, ont effectué leur première sortie à l'extérieur ce vendredi 26, avec leur mère. Le public pourra les voir tous les matins.

Ils découvrent le monde extérieur. Atlas, Kibo et Shani, les trois lionceaux du Parc zoologique de Paris (le zoo de Vincennes) âgés de deux mois, ont effectué vendredi 26 leur première sortie officielle à l'extérieur.

Nés le 22 avril –c'était la première naissance de félins au zoo de Vincennes depuis 1989–, les trois bébés étaient jusqu'à présent confinés dans un enclos avec leur mère, Aswad, 8 ans, dont ce sont les premiers petits. Le père, Néro, 16 ans, n'a pas encore été mis physiquement en contacts avec ses enfants.

Les trois lionceaux ont découvert le monde extérieur avec leur maman, sous les yeux des journalistes et, en fin de matinée, du public. "Ils ont l’air d’apprécier leur nouveau cadre, mais pour l’instant ils n’y seront que le matin", a expliqué au journal 20 Minutes le vétérinaire Alexis Lécu. "Ils commencent à courir et à jouer, c’est formidable comme certaines choses sont innées chez eux".

Les lionceaux grandissent vite. Lors de leur second contrôle néonatal, effectué à l’âge de 6 semaines, les deux mâles pesaient 6,6 kilos et la femelle 5,4 kilos. Aujourd'hui les trois pèsent environ 8 kilos.

Après leur naissance très médiatisée, leurs trois noms avaient été choisis sur Facebook par le public. Leur première sortie est l'occasion, pour les responsables du Parc zoologique de Paris (qui dépend du Muséum national d’histoire naturelle), de lancer une campagne de parrainage des trois lionceaux, "afin de permettre à tous les bienfaiteurs des animaux d’agir et de se mobiliser pour la protection des espèces menacées et contribuer aux programmes de recherche et de conservation du Muséum national d’histoire naturelle".

 


Voir la version optimisée mobile de cet article