Levée de fonds

Solweig Rediger-Lizlow, l'ex-Miss Météo de Canal+, est ruinée: elle appelle à l'aide

Solweig Rediger-Lizlow compte sur la générosité des internautes. - ©Capture d'écran YouTube

Elle a présenté pendant un an la météo sur Canal+ avant de poursuivre une carrière de mannequin. Mais à 27 ans, Solweig Rediger-Lizlow n'a visiblement plus de travail, plus d'argent et attend chez la famille de son compagnon, en Italie, de pouvoir prendre un nouveau départ. Elle en appelle pour cela à la générosité des internautes.

Elle a été la Miss Météo de Canal+, une position qui a permis à des actrices comme Charlotte Le Bon ou Louise Bourgoin de prendre leur envol. Mais elle n'a jamais décollé, elle. Et elle est aujourd'hui endettée et appelle à l'aide.

Solweig Rediger-Lizlow, qui a présenté la météo (qui était souvent une pastille humoristique) du Grand journal pour la saison 2010-2011 a lancé le 24 juillet dernier un financement participatif (voir ici) avec un but simple et clair: la renflouer.

La jeune femme de 27 ans a en effet multiplié les déconvenues professionnelles depuis son départ de Canal+, chaîne avec laquelle elle est d'ailleurs partie fâchée estimant avoir "cohabit(é) chaque jour avec des gens hautains et dédaigneux de la classe sociale qu’ils jugeaient inférieure à eux" et ne pas avoir été "fière" de ce qu'elle avait fait sur le plateau.

La jeune femme a ensuite poursuivi sa carrière de mannequin à New York, avec un succès visiblement mitigé. Peinant à percer, Solweig est même obligée de quitter les Etats-Unis faute d'une reconduction de son visa. Dans une vidéo accompagnant sa demande de fonds, elle explique notamment qu'elle a dû quitter le pays et abandonner ses biens.

Lire aussi: Canal+ annonce la fin du "Grand Journal" après 13 saisons 

Elle habite depuis chez la grand-mère de son compagnon, à Gênes en Italie, essayant de trouver le moyen de redémarrer. Et la mannequin a un projet: partir pour Londres pour se relancer. "J'ai besoin de vous" explique-t-elle sur sa vidéo de présentation, constamment au bord des larmes, car Solweig est endettée et a besoin de 9.965 euros pour pouvoir solder ses ardoises et repartir de zéro pour ses nouveaux objectifs (assez flous au demeurant).

Vendredi 3 août au soir, une dizaine de jours après le lancement de la levée de fonds, la jeune femme avait recueilli presque 2.300 euros.

Voir aussi: 

Canal+ enterre le "Grand Journal", la vitrine du clair

Canal+ voudrait euthanasier "Le Grand Journal" avant même la fin de la saison


Voir la version optimisée mobile de cet article