Sans fin

Drôle: un poisson sabote le travail d'un de ses congénères dans un aquarium (vidéo)

Chaque fois que le premier poisson transporte du sable dans sa gueule pour l’éjecter hors de sa caverne, le second s’amuse à remettre du sable dans le trou dès que son voisin a le dos tourné. - ©Capture d'écran YouTube

Dans un magasin Seaside Tropical Fish à Los Angeles, deux gobies cohabitent dans le même aquarium. Dans une vidéo publiée début avril, l’un d’entre eux décide de creuser une caverne dans le sol pendant que l’autre l’embête en rebouchant systématiquement le trou.

Ce n’est pas Le Monde de Dory de Disney mais c’est aussi drôle et ça se passe entre deux poissons. La vidéo publiée sur Youtube début avril montre deux gobies qui partagent le même aquarium. Et de toute évidence, l’un d’entre eux a décidé d’embêter son colocataire. La scène se déroule non pas chez un particulier mais dans le magasin Seaside Tropical Fish à Los Angeles en Californie.

Le gobie est connu pour creuser des trous dans le sol, pour enterrer des choses ou s’y loger. L’un des deux gobies présent dans la vidéo décide de s’atteler à cette tâche et creuse une vraie petite caverne. Les travaux avancent bien jusqu’à ce que l’autre décide de s’en mêler et de jouer un vilain tour à son compagnon. Chaque fois que le premier poisson transporte du sable dans sa gueule pour l’éjecter hors de sa caverne, le second s’amuse à remettre du sable dans le trou dès que son voisin a le dos tourné.

Ce petit manège dure au moins deux minutes. Sans se rendre compte de la supercherie dans un premier temps, le travailleur ressort inlassablement le sable de son trou pendant que le farceur le rebouche systématiquement. A un tel rythme, les travaux ne sont pas prêts d’être terminés. Apparemment aucune espèce n’est épargnée par les blagues un peu lourdes. Cette scène a néanmoins bien fait rire la personne qui filmait.

Le gobie est un poisson à grosse tête et aux yeux exorbités qui vit aussi en France dans les enrochements en bord de mer.


Voir la version optimisée mobile de cet article