Touchant

Une chienne maltraitée par le passé reçoit des caresses pour la première fois (VIDEO)

La chienne a été adoptée et a pu laisser derrière elle les mauvais traitements qu'elle a subis, et profiter de l'amour qui lui est dû. - ©Capture d'écran/Youtube

Dans le refuge de Breasta-Craiova situé au sud de la Roumanie, une petite chienne se fait caresser pour la première fois par Monica Mitreanu, une soignante. Maltraitée depuis son plus jeune âge, l'animal va se montrer très craintif et pousser des cris, avant de s'apaiser tout doucement et de recevoir pour la première fois de l'affection.

La soignante Monica Mitreanu, du refuge de Breasta-Craiova situé au sud de la Roumanie, fait des miracles. Venue en aide à une chienne maltraitée, le 11 novembre 2015, elle a tenté de caresser l'animal terrorisé qui hurle et pousse des cris stridents. La chienne a toujours été maltraitée, et va peu à peu accorder sa confiance à la maîtresse, et recevoir pour la première fois de l'affection.

La chienne Priscillia n'a pas eu un début de vie facile. La réaction de la jeune chienne dans la vidéo publiée sur YouTube, montre l'ampleur du passé douloureux qu'elle a dû vivre. Lorsque la soignante pose délicatement ses mains sur son pelage, l'animal hurle de toutes ses forces comme si elle s'attendait à recevoir de nouveaux coups. La queue entre les pattes, Priscillia s'est recroquevillée dans un coin de la cage, et essaye à quelques reprises de mordre la soignante.

Mais petit à petit, Monica Mitreanu va réussir à gagner la confiance de l'animal qui va réaliser que la bénévole ne lui veut que du bien. La chienne va finalement accepter de recevoir les caresses, et se laisse cajoler. La tendresse dont fait preuve la jeune femme va apaiser l'animal, les cris s'estompent au fil des secondes écoulées, et la chienne se détend.

Priscillia a dû réapprendre progressivement à faire confiance à l'Homme. Désormais adoptée, la chienne a pu laisser derrière elle les mauvais traitements qu'elle a subis, et profiter de l'amour qui lui est dû.

Le site du service publique rappelle les sanctions en cas de maltraitance sur un animal. Les personnes ayant abandonné leur animal, ou lui ayant commis des actes de cruauté ou causé des sévices graves, encourent jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

 (Voir ci-dessous la chienne maltraitée recevoir ses premières caresses par une bénévole du refuge)

 


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr