A cappella

Concert de Green Day: quand 65.000 personnes reprennent en chœur "Bohemian Rhapsody" de Queen (vidéo)

La foule de plus de 65.000 fans a repris "Bohemian Rhapsody" lundi soir à un concert de Green Day. Et la vidéo a fait le buzz. - ©Capture d'écran YouTube

Au Hyde Park de Londres, lundi, une foule de plus de 65.000 personnes a chanté "Bohemian Rhapsody" de Queen, alors que Green Day s'apprêtait à entrer sur scène. La vidéo, postée sur YouTube, a fait le buzz après près de 700.000 vues en deux jours.

Pour tuer le temps, rien de mieux qu'une petite chanson. Et lorsqu'on attend Green Day, autant reprendre… du Queen. Plus de 65.000 personnes qui assistaient lundi 1er juillet, dans le Hyde Park dans le centre de Londres, au concert du trio punk rock composé de Billie Joe Armstrong, Mike Dirnt et Tré Cool ont en effet chanté a cappella, presque d'une seule fois, le tube Bohemian Rhapsody de Queen.

Ces fans n'ont évidemment pas fait ça en plein milieu du concert. C'est lorsqu'ils attendaient que les membres de leur groupe favori se mettent en place sur scène qu'ils se sont mis à chanter tous ensemble, bien inspirés par quelques notes lancées dans la sono.

Sans doute stupéfaits par cette performance collective, Billie, Mike et Tré ont décidé de publier la vidéo, enregistré en live, sur leur page YouTube. Et en quelques jours, près de 700.000 personnes l'ont déjà regardée.

Bohemian Rhapsody n'est pourtant pas la chanson de Queen la plus facile à chanter, d'autant plus quand on n'est que chanteur amateur.

Ce titre, écrit par Freddie Mercury en personne, est sorti en 1975 sur le cinquième album de Queen, A Night at the Opera (vendu à plus de 9,5 millions d'exemplaires), qui était, à l'époque, le disque le plus cher jamais produit. La chanson Bohemian Rhapsody est restée pendant neuf semaines d'affilée numéro 1 des ventes. Et lors que Freddie Mercury est décédé en 1991, elle a à nouveau connu le succès avec cinq semaines de plus tout en haut du classement.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr