Pétition

Eurovision 2019: et si Jul représentait la France?

Une pétition lancée en mars dernier demande que le rappeur Jul soit le candidat de la France pour l'Eurovision en 2019. - ©Capture d'écran YouTube

A peine le concours de l'Eurovision fini, les téléspectateurs les plus fans pensent déjà à la prochaine édition qui voit s'affronter différents pays d'Europe. Pour l'année prochaine, une pétition demande que le populaire rappeur Jul représente la France.

Le duo Madame Monsieur n'est arrivé que 13e du concours de l'Eurovision le samedi 12 mai dernier et certains internautes ne veulent pas que la France laisse passer sa chance en 2019.

C'est ainsi qu'une pétition, lancée en mars dernier sur le site Change.org, demande à la ministre de la culture Françoise Nyssen d'envoyer le rappeur Jul pour représenter la France.

Cette pétition, qui est en fait une blague montée par un certain Dédé, a tout de même réuni plus de 6.300 signatures ce lundi 21.

A voir aussi: Eurovision - Israël l'emporte avec une chanson inspirée par #MeToo

"Nous voulons de grands artistes populaires pour représenter la France. A ce titre, Jul, rappeur et musicien ingénieux est le plus indiqué. Pour que Jul représente la France à l'Eurovision!", a écrit la personne qui se cache derrière cette pétition loufoque.

Jul est cependant un rappeur très populaire et un des meilleurs vendeurs d'album du pays. ces derniers albums Ovni et La Tête dans les nuages, ont ainsi tous les deux été sacrés disques de platine.

Le rappeur né à Marseille en 1990, et qui s'appelle en réalité Julien Marie, n'a cependant pas répondu à cet appel du cœur qui a tout de même été signé par de vrais fans de l'interprète de Tchikita.

La France n'a pas gagné ce concours réunissant tous les pays d'Europe (et même au-delà) depuis 1977 et L'oiseau et l'enfant de Marie Myriam. Pour l'édition 2018, c'est l'Israël qui a remporté la compétition avec une chanson inspirée du mouvement de libération de la parole des femmes #MeToo. Peut-être de Jul pourrait inverser la tendance en 2019 pour l'Hexagone… qui sait.


Voir la version optimisée mobile de cet article
Poursuivre sur Francesoir.fr